1073

SERMON DE SAINT AUGUSTIN SUR PSAUME 4

L'Église tirée des nations. 

Tout ce que nous avions entendu dire, nous l'avons vu. Bienheureuse Église! A une époque tu as entendu, à une époque tu as vu. Elle a entendu les promesses, elle voit les réalisations; elle a entendu avec la prophétie, elle voit avec l'Évangile. Car tout ce qui s'accomplit maintenant a été prophétisé auparavant. Lève les yeux et regarde à travers le monde ; constate que ton héritage va jusqu'aux extrémités de la terre ; constate qu'elle est déjà réalisée, cette parole: Tous les rois de la terre se prosterneront devant lui, toutes les nations le serviront. Constate la réalisation de cette parole Dieu, élève-toi sur les cieux, que ta gloire domine la terre! Regarde celui dont les pieds et les mains ont été cloués, dont on a pu compter les os tandis qu'il était suspendu à la croix, dont les vêtements ont été tirés au sort ; constate qu'il règne, celui qu'on a vu crucifié ; constate qu'il trône dans le ciel, celui qu'on a méprisé tandis qu'il marchait sur la terre. Constate donc que ceci est réalisé : Tous les confins de la terre se souviendront, et reviendront vers le Seigneur; toutes les familles des nations se prostemeront devant lui. En voyant cela, exclame-toi joyeusement: Tout ce que nous avions entendu dire, nous l'avons vu.

C'est donc à juste titre qu'on l'appelle « Église tirée des nations ». Ecoute, ma fille, et vois ;oublie ton peuple et la maison de ton père. Ecoute, et vois : d'abord écoute ce que tu ne vois pas ; ensuite tu verras ce que tu as écouté. Le Seigneur a dit: Un peuple que je ne connaissais pas s'est mis a mon service; dès qu'il m'a entendit, il a obéi. S'il a obéi dès qu'il a entendu, c'est donc qu'il n'a pas vu. Et où s'est-elle réalisée, cette parole : Ils verront, ceux à qui on ne l'avait pas annoncé; et ils comprendront, ceux qui n'avaient pas entendu parler? Ceux à qui les prophètes n'avaient pas été envoyés, c'est eux qui ont été les premiers à entendre et à comprendre les prophètes. Et ceux qui n'avaient pas été les premiers à entendre, dans la suite ont admiré ceux qui avaient entendu. Ceux à qui les prophètes ont été envoyés sont restés là, porteurs des livres et ne comprenant pas la vérité; détenteurs des tables de l'alliance et ne jouissant pas de l'héritage. Mais nous, tout ce que nous avions entendu dire, nous l'avons vu. Dans la cité du Seigneur de l'univers, dans la cité de notre Dieu. C'est là que nous avons entendu, c'est là aussi que nous voyons. Dieu l'a fondée pour toujours. Qu'ils ne se vantent pas, ceux qui disent: Voici que le Christ est ici, voici qu'il est là. Celui qui parle ainsi favorise la division. Or, Dieu a promis l'unité: les rois ont été rassemblés dans l'unité, ils n'ont pas été dispersés par leur désunion. Mais peut-être que cette cité qui a dominé le monde sera un jour renversée, contrairement à la parole: Dieu l'a fondée pour toujours. Si Dieu l'a fondée pour toujours, comment peux-tu craindre la chute de celui qui la soutient? 

Gloire au Seigneur, c'est lui notre Dieu! Il nous a délivrés de la servitude, avec autorité et puissance. Jadis vous n'étiez pas un peuple ;vous êtes maintenant le peuple de Dieu. Vous êtes la race élue, la nation sainte, le peuple que Dieu s'est acquis. 

Seigneur notre Père, nous en appelons à ta providence qui jamais ne se trompe en ses desseins: tout ce qui fait du mal, écarte-le, et donne-nous ce qui peut nous aider.

 

1073