694

L'ESPRIT DE TOUTE UNITÉ. (John Henry NEWMAN)

 « Quand arriva la Pentecôte, les frères se trouvaient réunis tous ensemble. » (Toute sa vie, Newman fut en quête de l'unité perdue).

Le coeur de chaque chrétien devrait représenter en miniature l'Eglise catholique, puisque le même Esprit fait de l'Eglise tout entière aussi bien que de chacun de ses membres le Temple de Dieu. Comme il fait l'unité de l'Eglise qui, laissée à elle-même, se diviserait en de nombreux partis, ainsi il rend l'âme une, en dépit de ses diverses affections et facultés, de ses tendances contradictoires. De même qu'il donne la paix à la multitude des nations qui sont de par leur nature en discorde les unes avec les autres, de même il soumet l'âme à un gouvernement ordonné et il établit la raison et la conscience comme souverains sur les éléments inférieurs de notre nature. Et soyons bien assurés que ces deux opérations de notre divin Consolateur dépendent l'une de l'autre. Tant que les chrétiens ne rechercheront pas l'unité et la paix intérieures en leur propre coeur, jamais l'Eglise elle-même ne sera dans la paix et l'unité au sein de ce monde qui les entoure; - et de façon à peu près semblable : tandis que l'Eglise à travers le monde est dans cet état de désordre lamentable que nous constatons, il n'est aucun pays en particulier, simple membre de cette Eglise, qui ne soit nécessairement lui-même dans un état de grande confusion religieuse. C'est là une chose à laquelle il nous faut bien songer à l'heure actuelle, car elle tempérera nos espoirs et dissipera nos illusions : nous ne pouvons espérer la paix chez nous si nous sommes en guerre au-dehors. Nous ne pouvons espérer l'unité de la foi si nous nous fabriquons une foi selon notre propre désir dans ce petit coin de l'univers que nous occupons. Nous ne pouvons espérer avoir parmi les non-croyants le succès de saint Augustin et de saint Boniface à moins que comme eux nous ne nous avancions avec la bénédiction apostolique.

PRIÈRE

Dieu, nous te demandons l'Esprit, le lien d'unité et d'amour, car tu n'es pas un Dieu de désordre mais de paix en Jésus Christ, notre Seigneur.

 

694