Index

PRIÈRE DE MOÏSE

Seigneur, souviens-toi de tes serviteurs Abraham, Isaac et Jacob ne fais pas attention à l'obstination de ce peuple, à son impiété, à son péché. Qu'on ne dise pas dans le pays d'où tu nous as fais sortir: "Le SEIGNEUR n'était pas capable de les faire entrer dans le pays qu'il leur avait promis, et il les haïssait : c'est pourquoi il les a fait sortir pour les faire mourir au désert." C'est pourtant ton peuple, ton héritage, que tu as fait sortir par ta grande force et ton bras étendu. Seigneur, ne détruis pas ton peuple, tu l'as délivré par ta grandeur. Souviens-toi de tes serviteurs Abraham, Isaac, Jacob, sans faire attention à l'indocilité de ce peuple.Ils sont ton peuple, ton héritage, que tu as fait sortir par ta grande puissance.

PRIÈRE

Personne ne t'a jamais vu, Dieu caché. Mais tu t'es fait connaître dans un homme : Jésus Christ. Ton Verbe a demeuré parmi nous, il a parlé dans une langue humaine. Dieu, nous croyons qu'aujourd'hui tu ne veux pas être loin tu veux te dire à nous à travers nos paroles; tu te confies à nos mains. Donne-nous de vivre ensemble dans l'Esprit de Jésus, ton Fils.

 PRIÈRE

Tu es l'âme de nos prières, que ne pourrions-nous donc attendre de toi la sagesse pour nous comprendre mutuellement, la promptitude pour être tout à tous. Tu es le don de Dieu aux hommes. Alors, sois présent ici, parmi nous, Dieu en nous.

PRIÈRE

Tu paries et appelles, parole qui demande une réponse, nom qui suscite l'amour, qui donne l'amour. Où règne la surdité, là ta n'es pas; où les hommes sont muets et se font une guerre froide, là tu n'es pas. Ouvre donc notre bouche et emplis notre coeur de paroles bienveillantes pour les autres pour que ton amour, ton existence puissent devenir visibles en nous jusque dans l'éternité.

PRIÈRE

En nous qui sommes ton Église, ton répondant par Jésus Christ, rassemble tes échos qui s'opposent, tes reflets qui se contrarient, et fais-nous croître en ton alliance; dans notre insuffisance et justement par elle, avec notre parole et malgré elle, dans notre dénuement et tous nos biens enfin alliés, donne-nous d'approcher ton évidence, pour recevoir le plus beau don de toi, notre part de vie éternelle, où ta joie sera notre joie.

PRIÈRE

Seigneur, c'est ton bonheur et ta vie que, de tous les hommes venus au monde, un fils d'homme par excellence, continue a vivre parmi nous, Lui le nom qui nous anime de génération en génération, Jésus Christ. Pour l'entendre et le voir pour le communiquer â ceux qui le désirent nous sommes ici, près de toi, en prière. Rends donc, Seigneur, ton esprit prompt en nous, permets-nous de recevoir, des autres et de toi-même, cet homme qui est notre avenir, qui vit près de toi pour tous les hommes et toute la terre.

 PRIÈRE

Ecoute, Seigneur, les prières de ceux qui t'appellent, et réponds à l'offrande de ton Église. Donne à tous les hommes un esprit de fils de Dieu pour que l'amour efface toutes les inégalités et que les peuples s'unissent en une seule famille dans la paix qui vient de toi.

 PRIÈRE 

Dieu qui donnes la paix, toi qui es la paix en personne, tu n'habites pas où se trouve la haine, tu n'habites pas où règne la violence. A ceux qui jouissent de la paix, donne de se maintenir en cette grâce; à ceux qui souffrent la discorde, donne d'échapper à ce mal.

 PRIÈRE 

Dieu d'amour, brûle-nous de ton Esprit d'amour. Alors nos pensées seront tes pensées et nous aurons pour toi et nos frères le même amour.

PRIÈRE

Reste au milieu de ton peuple, Seigneur; veille avec une fidélité de chaque instant sur nos coeurs sanctifiés dans cette eucharistie Et puisque tu nous as donné le sacrement de notre guérison éternelle, aide-nous, par ta grâce à ne jamais le renier.

 PRIÈRE

Tout ce qui est te prie, et vers toi tout être qui pense ton univers, fait monter un hymne de silence. Tout ce qui demeure, demeure par toi; par toi subsiste l'éternel mouvement. De tous les êtres tu es la fin; tu es tout être, et tu n'en es aucun. Tu n'es pas un seul être, tu n'es pas leur ensemble; Tu as tous les noms, et comment te nommerais-je, toi le seul qu'on ne peut nommer? O toi, l'au-delà de tout!

PRIÈRE

Pour tous ceux qui sont venus au monde, tu as fait l'impossible, Seigneur. Ce que nul oeil n'a vu, nul homme imaginé, tu l'as préparé pour tous ceux qui te cherchent Jésus le fils des hommes, ressuscité des morts. Nous te remercions de nous avoir créés pour nous combler de grâces; nous te remercions d'être ce que tu es, un Dieu de vivants.

PRIÈRE 

Toi, le Vivant, toi qui es avec nous contre la mort, toi qui es avec nous pour la Vie, toi qui veux que nous soyons, avec toi, des vivants, béni sois-tu, notre Père!

PRIÈRE

Dieu que nul oeil ne peut voir, tu as dissipé les ténèbres du monde en lui envoyant ta lumière; Tourne vers nous ton visage de paix, et nos louanges proclameront l'incroyable largesse que tu nous fais dans la naissance de ton Fils unique.

PRIÈRE 

Seigneur, tu changes la faiblesse en puissance et ta donnes à la foi sa fermeté; Rends-nous participants de la passion et de la résurrection de ton Fils, pour que nous obtenions la joie parfaite près de toi.

PRIÈRE

Joyeux de te célébrer, nous te prions, Seigneur notre Dieu Donne-nous de parvenir, après une vie toujours plus fidèle, jusqu'à la communion glorieuse avec ton Fils bien-aimé.

 PRIÈRE

Dieu éternel et tout-puissant, tu as voulu que tout effort de l'homme vers toi trouve son origine et son achèvement dans l'incarnation de ton Fils; Accorde-nous d'être comptés dans la part du Christ qui résume en lui le salut du genre humain.  

PRIÈRE 

Seigneur, fais-nous trouver des forces neuves dans la communion aux réalités du ciel ; Assure-nous tes bienfaits ici-bas et instruis-nous des richesses de ton Royaume.

       PRIÈRE

Que toute humanité se fasse chrétienté,

Que la chrétienté croisse au coeur d'humanité,

Que toute chrétienté croisse en humanité,

Que cette chrétienté se fasse humanité.

Que toute terre soit comme un ciel sur la terre.

Que toute humanité batte du même coeur.

Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Que toute humanité batte comme un seul coeur.

 PRIÈRE

Que la prière des saints Apôtres Pierre et Paul vienne à notre aide, Seigneur! C'est par eux que ton Église a reçu les premiers bienfaits de ta grâce; Conscients de ne rien mériter nous sommes d'autant plus heureux que notre salut vienne de ta seule grâce.

PRIÈRE 

Tu es la voix du Dieu vivant, la lumière et l'image de sa gloire; ta vie, tu ne l'as pas épargnée, ton sang et ton âme, tu les as donnés; pour nous chercher tu es venu pour nous trouver tu es mort. Nous te prions, qu'affermis par toi, animés de toi nous fassions les uns pour les autres ce que tu as fait, en exemple. Donne-nous la force d'être entre nous aussi bienveillants que Dieu.  

PRIÈRE 

Regarde-moi, lis dans mon coeur; Mesure-moi, Seigneur, avec mon inquiétude; Vérifie mon chemin. Guide-moi dans la fidélité.

PRIÈRE

Pour tous ceux qui doivent vivre dans la pauvreté et la privation, nous te prions; pour des millions de pauvres, ceux des Indes et d'ailleurs;pour tous les pays surpeuplés, pour nos semblables qui doivent vivre dans des taudis ou des camps de réfugiés; pour eux tous, prisonniers d'un monde à peine humanisé. Suscite en nous la force de combattre cette pauvreté, envoie sur nous ton Esprit Saint, lumière et sagesse, Lui qui vivifie; que nous trouvions le moyen de bannir la faim et de terminer la guerre.

PRIÈRE

Répands ton Esprit sur les jeunes et les vieux sur les hommes et les femmes sur le haut et sur le bas a l'ouest et à l'est ; répands ton feu dans le coeur des hommes dans la bouche des hommes dans les yeux des hommes dans les mains des hommes;envoie ton souffle sur ceux qui croient sur ceux qui doutent sur ceux qui aiment sur tous ceux qui sont seuls; répands ton feu sur les paroles des hommes sur le silence des hommes sur les langues des hommes sur les chants des hommes ; envoie ton souffle sur tous ceux qui bâtissent l'avenir sur ceux qui sauvegardent le bien sur ceux qui préservent la vie, sur ceux qui créent de la beauté ; répands ton Esprit, sur les maisons des hommes ,sur les villes des hommes,sur le monde des hommes,sur tous les hommes de bonne volonté ; ici et maintenant, sur nous, répands ton Esprit.

PRIÈRE

Tous les peuples sont égaux devant toi, Seigneur, et tu veux les rassembler en une seule famille; Remplis de ton amour le coeur des hommes pour qu'ils désirent l'épanouissement de leurs frères Qu'une meilleure répartition des richesses du monde permette aux plus pauvres d'accéder à la dignité humaine; Que toute division tendant à disparaître, la justice et l'équité grandissent dans l'humanité.

 PRIÈRE

Nous te cherchons en vain tu sembles bien absent de ce monde de mots et d'images villes pleines d'hommes de maisons et de solitude; tu sembles bien absent inaperçu impuissant à changer le cours ;de ce monde toujours caché derrière les choses sans visage nulle part et sans nom. Lent est notre coeur et sans intelligence aveugles nos yeux ne te reconnaissent pas étranger ici à Jérusalem ; homme qui marche avec nous parole qui réchauffe notre coeur mains qui rompent le pain reste avec nous, Seigneur.

PRIÈRE

Nous t'invoquons des profondeurs, du fond de la ténèbre en nous, autour de nous. Dieu, écoute-nous. Car tu as laissé descendre ton Fils dans notre obscurité, il est devenu pour nous ta lumière, notre espérance pour le temps et pour l'éternité.

Je cherche ton visage. (Pedro SALINAS)

Oui, derrière les gens, je te cherche.

Pas dans ton nom, s'ils le disent, pas dans ton image, s'ils la peignent, derrière, derrière, au-delà. Derrière toi, je cherche. Ni dans ton miroir, ni dans ton écriture, ni même dans ton âme. Derrière, au-delà.

Derrière aussi, plus arrière que moi, je te cherche. Tu n'es pas ce que je sens de toi. Tu n'es pas ce qui en moi frémit dans le sang de mes veines sans être moi.

Derrière, au-delà, je te cherche. Pour te trouver, cesser de vivre en toi, et en moi, dans les autres.

Vivre déjà derrière tout, sur l'autre versant de tout -pour te trouver -comme si j'allais mourir.

Seigneur, notre DIEU. (Saint AUGUSTIN) 

Seigneur, notre Dieu, nous croyons en toi, Père, Fils et Saint-Esprit...

Autant que je l'ai pu, autant que tu m'en as donné le pouvoir, t'ai cherché, j'ai désiré voir ce que j'ai cru, j'ai beaucoup débattu et travaillé. Seigneur, mon Dieu, mon unique espoir, permets que je ne me lasse jamais de te chercher, et fais que je cherche toujours ardemment ta Face. Donne-moi la force de te chercher, qui m'as fait te trouver, qui m'as donné de plus en plus espoir de te trouver. Devant toi est ma fermeté et mon infirmité, garde celle-là, guéris celle-ci; devant toi est ma force et mon ignorance. Là où tu m'as ouvert, accueille mon entrée; là où tu m'as fermé, ouvre à mon appel; accorde-moi de me souvenir de toi, de te comprendre, de t'aimer.

Conduis-moi, douce lumière. (John Henry NEWMAN)

Conduis-moi, douce lumière, à travers les ténèbres qui m'encerclent.

Conduis-moi, toi, toujours plus avant!

Garde mes pas : je ne demande pas â voir déjà, ce qu'on doit voir là-bas un seul pas à la fois; c'est bien assez pour moi.

Je n'ai pas toujours été ainsi et je n'ai pas toujours prié;

Pour que tu me conduises, toi, toujours plus avant, j'aimais choisir et voir mon sentier;

Mais maintenant, conduis-moi, toi, toujours plus avant!

Si longuement ta puissance m'a béni!

Sûrement elle saura encore me conduire toujours plus avant

Par la lande et le marécage, sur le rocher abrupt et le flot du torrent,

Jusqu'à ce que la nuit s'en soit allée...

Conduis-moi, douce lumière, conduis-moi, toujours plus avant!

 Jésus, pédagogue. (CLEMENT d'A1exandrie)

Aie pitié, maître, de tes petits enfants... Frein des poulains indociles,

Aile des oiseaux qui ne s'égarent pas, vrai gouvernail des navires,

Pasteur des agneaux royaux.

Tes simples enfants, rassemble-les, pour louer saintement, pour chanter sincèrement.

Le Christ, guide des enfants.

Sois guide, ô Pasteur, des brebis raisonnables.

Conduis, ô saint, les enfants sans tache.

Dieu de ceux qui chantent, ô Jésus Christ.

PRIÈRE. (Charles DE FOUCAULD) 

Mon Père, je m'abandonne à vous, Faites de moi ce qu'il vous plaira. Quoi que vous fassiez de moi, je vous remercie. Je suis prêt à tout, j'accepte tout. Pourvu que votre volonté se fasse en moi, en toutes vos créatures, je ne désire rien d'autre, mon Dieu. Je remets mon âme entre vos mains. Je vous la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon coeur, parce que je vous aime, et que ce m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre entre vos mains sans mesure, avec une infinie confiance, car vous êtes mon Père.

 Prie aussi â l'heure où tu orientes ta vie. (Karl et Hugo RAHNER) 

Seigneur, Jésus Christ, je t'adore. Tu es Dieu éternel, maître de la vie, des événements de notre coeur. Tu l'emportes au moment où je prends la décision la plus importante de ma vie. Je confesse que toi, Jésus de Nazareth, homme humble et pauvre, tu es le Verbe éternel, le glaive qui force l'humanité tout entière à choisir. C'est de toi qu'il a été écrit Vivante, en effet, est la parole de Dieu, efficace et plus incisive qu'aucun glaive à deux tranchants; elle pénètre jusqu'au point de division de l'âme et de l'esprit, de l'articulation et des moëlles; elle peut juger les sentiments et les pensées du coeur. Donne-moi, ô Christ, le courage de ma foi. Passe comme épée à double tranchant dans les abîmes cachés de mon esprit. Illumine-moi, claire lumière de ma conscience. Donne-moi l'amour qui me ravit dans le secret de mon coeur timide et sans lequel je ne puis te reconnaître comme le maître de toute chose, le maître des atomes et des étoiles, des corps humains et des mondes angéliques. En toi, Si je suis un homme bienheureux qui découvre le centre de son coeur et le sens de son existence. Alors, je peux prier avec l'Église primitive : Voici la voie, chers frères, qui mène au salut Jésus Christ, le grand prêtre de nos offrandes, le protecteur qui nous aide à triompher de nos faiblesses. Par lui, nous voyons, comme dans un miroir, l'auguste face de Dieu. Par les yeux de notre coeur ont été ouverts. Par notre esprit assombri et obtus est illuminé, lui, Dieu le Père nous fait goûter à la connaissance immortelle. A toi, Christ Jésus, Messie et Maître du monde je donne mon coeur. C'est toi que j'adore, car es le seul Saint, le seul Seigneur, le seul Très-Haut dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

PRIÈRE (Raymond LULLE, XIII s.)

Seigneur, puisque tu as mis tant de joie mon coeur, étends-la, je t'en prie, partout. Auprès du Seigneur, la joie de corps, pour que mon visage, et mes yeux et ma bouche et mes mains et tous mes membres sentent la joie. Roi des rois, haut et noble Seigneur! Lorsque je me souviens de la vie éternelle, lorsque je la contemple, je suis comblé et couvert de joie. La mer n'est pas aussi pleine d'eau que je le suis de joie. Et je te dis encore ceci, Seigneur : le bon chevalier, lorsqu'il est bien armé sur son cheval, ne craint pas son ennemi tant il se sent gardé; ma joie est telle, Seigneur, que je méprise l'idée que la colère ou la tristesse puissent me faire quelque mal, ou seulement s'approcher de moi.

Seigneur, ils sont si grands le plaisir et la joie et l'allégresse que tu as mis en moi -- sois-en béni; je sens que mes forces sont devenues plus puissantes et plus grandes que celles des montagnes. Le fer même et l'acier ne sont pas plus forts que moi! Seigneur Dieu, plein de sagesse et de bonté! Puisque tu me fais me réjouir à cause de ton être et du mien, pourquoi ne me vanterai-je pas d'être plus fort que le roc et que l'acier? Le roc et l'acier redeviendraient poussière avant que ne revienne au néant celui qui se réjouit en toi.

Tu peux réduire en poussière le roc et l'acier. Mais il t'est impossible, Seigneur, d'être injuste envers celui qui se réjouit en toi. Seigneur! je ne me vante pas de ma joie ni de a force je te les attribue, car elles ne me servi-aient guère Si je me les attribuais. Qu'il te plaise donc, Seigneur, que je considère tout bien comme venant de toi, mon Créateur et mon Dieu.

Gloire à Dieu au plus haut des cieux, sur la terre: paix et bonne espérance aux hommes. Nous t'adorons, nous te glorifions, nous te bénissons! A toi louange et gloire!

(Liturgie syrienne-orientale)

Être qui es, de toute éternité, caché et au-delà de toute compréhension,

Père, Fils et Saint Esprit, roi des rois, et Seigneur des seigneurs, toi qui habites une Lumière inaccessible, qu'aucun enfant des hommes n'a vu ni ne peut voir.

Toi seul es Saint, Toi seul es Puissant, Toi seul es Immortel.

Nous te confessons par le Médiateur de nos louanges, Jésus Christ, Sauveur du monde et Fils du Très-Haut. Agneau du Dieu Vivant, toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.Toi qui es assis à la Droite du Père, reçois notre prière.

Car tu es notre Dieu, tu es notre Seigneur, tu es notre Roi, tu es notre Sauveur, et c'est toi qui remets nos péchés. Les yeux de tous sont suspendus à toi, Jésus Christ. Gloire à Dieu, ton Père, et à toi, et au Saint-Esprit, pour l'éternité. Amen.

  Prière. (Rabindranath TAGORE)

Ceci est ma prière vers toi, mon Seigneur -frappe, frappe à la racine cette ladrerie dans mon coeur. Donne-moi la force de supporter légèrement mes chagrins et mes joies. Donne-moi la force de rendre mon amour abondant en services. Donne-moi la force de ne jamais désavouer le pauvre ni plier le genou devant le pouvoir insolent. Donne-moi la force d'élever mon esprit loin au-dessus des futilités quotidiennes. Et donne-moi la force de soumettre ma force à ta volonté avec amour.

Il importe d'être vivant. (Pierre EMMANUEL)

Il importe d'être vivant.

Il importe que mon visage soit le seuil et le cadrant,

Que tout regard, que tout rayon y marque l'heure,

Que le jour tienne table ouverte en ma demeure,

Que ma maison soit un alcarazas pour le passant,

Il importe

Que j'offre le pain frais avec le sel de l'âge

Que jamais je ne sois repu de partager

Que le premier venu s'attable pour manger

Puis sans payer l'écot reprenne son voyage

Il importe

De tout donner de n'attendre rien même de Dieu

D'être ici pour les sans feu ni lieu pour les sans Dieu

Il importe d'être vivant.

Poème. (ALHALLA)

Me voici! O mon secret et ma confidence! me voici! O mon but et mon sens!

Je t'appelle... non, c'est toi qui m'appelles à toi!

Comment t'aurais-je invoqué: « c'est toi », si tu ne m'avais murmure:« c'est moi »!

O Dieu, que le soleil soit à l'aurore ou au couchant, ton amour adhère à mon souffle.

M'isolant avec des amis pour causer, c'est de toi que je leur parle.

Te remémorant dans la tristesse ou la joie, c'est toi, dans mon coeur,

qui fais le lien de mes pensées.

Quand je voulais m'abreuver, pour étancher ma soif,

c'est toi dont je voyais l'ombre dans la coupe.

Et si je pouvais aller à toi, je t'arriverais, rampant sur mon visage ou marchant sur ma tête.

Ta place dans mon coeur, c'est mon coeur tout entier; rien d'autre que toi n'y a de place;

Mon esprit te retient entre ma peau et mes os; regarde si je te perdais, comment ferais-je?

"qui espère et qui dort". (Charles PFGUY)

Je n'aime pas celui qui ne dort pas, dit Dieu.

Le sommeil est l'ami de l'homme. Le sommeil est l'ami de Dieu.

Le sommeil est peut-être nia plus belle création.

Et moi-même je me suis reposé le septième jour

Celui qui a le coeur pur, dort. Et celui qui dort le coeur pur.

C'est le grand secret d'être infatigable comme enfant.

D'avoir comme un enfant cette force dans les jarrets.

Ces jarrets neufs, ces âmes neuves.

Et de recommencer tous les matins, comme la jeune, comme la neuve

Espérance.

Or on me dit, qu'il y a des hommes Heureux,

Qui travaillent bien et qui dorment mal.

Qui ne dorment pas. Quel manque de confiance en moi.

C'est presque plus grave que s'ils travaillaient mal mais dormaient bien.

Que s'ils ne travaillaient pas, mais dormaient, car la paresse n'est pas un plus grand péché que l'inquiétude.

Et même c'est un moins grand péché que l'inquiétude et que le désespoir et le manque de confiance en moi.

Je ne parle pas, dit Dieu, de ces hommes,

Qui ne travaillent pas et qui ne dorment pas.

Ceux-là sont des pécheurs, c'est entendu. C'est bien fait pour eux. Des grands pécheurs. Ils n'ont qu'à travailler.

Je parle de ceux qui travaillent et qui ne dorment pas.

Je les plains. Je parle de ceux qui travaillent, et qui ainsi

En ceci suivent mon commandement, les pauvres enfants

Et qui d'autre part n'ont pas le courage, n'ont pas la confiance, ne dorment pas.

Je les plains. Je leur en veux un peu; ils ne me font pas confiance.

Comme l'enfant se couche innocent dans les bras de sa mère; ainsi ils ne se couchent point innocents dans les bras de ma Providence.

Ils ont le courage de travailler; ils n'ont pas le courage de ne rien faire.

Ils ont la vertu de travailler. Ils n'ont pas la vertu de ne rien faire.

De se détendre. De se reposer. De dormir. Les malheureux ils ne savent pas ce qui est bon. ils gouvernent très bien leurs affaires pendant le jour.

Mais ils ne veulent pas m'en confier le gouvernement pendant la nuit.

Comme si je n'étais pas capable d'en assurer le gouvernement pendant une nuit.

Celui qui ne dort pas est infidèle à l'Espérance.

 JEHUDA HA (Mystique et poète)

Seigneur, toutes tes routes sont pleines de grandeur. Quand je suis l'un de tes chemins, la joie m'envahie. Car tes voies sont sans piège, sans ruse et égarement. J'ai suivi tes sentiers conduit par l'amour. Tout mon espoir est en toi, Seigneur. Tu es la source de ma vie, le rocher de mon amour. Puissent mes yeux voir ta lumière! Puis-je être digne de toi, Seigneur? Je frappe à la porte de ton temple pour que mon âme puisse te contempler.

J'ai porté le fardeau des péchés de monde.

J'ai suivi tes sentiers, mon dos en a été courbé,

Mais j'ai refusé de tendre mes bras vers l'égarement,

Et j'attends seulement l'aide de ta grâce.

De chaque chute, j'ai été sauvé par la foi,

Car tu es l'unique Maître que j'aie jamais servi.

O mon bien-aimé. Toi seul, tu es nia force.

Les yeux de ma chair sont fanés par la volonté du regard.

Mais c'est en toi que je puise ma vision et mon élan.

Tout mon espoir, Seigneur, est en toi.

Tu peux abattre sur moi les lances de ta colère;

Je sais que tu es plein de miséricorde et de pardon.

A te servir, mon esprit devient ferme et fort.

Il est forgé par le feu de ta tendresse.

Plein de confiance, il attend l'eau vive de ta bonté.

Je suis stable dans le respect de tes commandements,

Car ta loi est ma seule richesse.

 Prière du mendiant. (TUKARANI)

Comme un mendiant à ta porte, je me tiens debout et t'implore.

Donne-moi une aumône, ô mon Dieu, un peu d'amour;

je le recevrai de tes mains aimantes.

Ne me laisse pas t'appeler en vain;

Je n'ai aucun mérite, je ne possède rien,

Je ne réclame rien, je ne demande qu'un don tout gratuit.

Ne laisse pas retomber sur moi le poids écrasant de toutes mes fautes;

Mes péchés innombrables; je les place tous en tes mains aimantes.