Index

HYMNES DE L'AVENT

Debout! Le Seigneur vient!

 Debout! Le Seigneur vient! Une voix prophétique a surgi du désert.

Un désir, une attente, ont mûri nos esprits. Préparons-nous!

Debout! Le Seigneur vient! La parole s'infiltre, Elle ébranle nos coeurs.

Et voici le Royaume, Il approche, il est là. Réveillons-nous!

Debout! Le Seigneur vient! L'espérance nouvelle entre à flots dans nos vies.

Son mystère féconde un silence de foi. Purifions-nous!

Debout! Le Seigneur vient! Bienheureux les convives au festin de l'amour.

Lui-même s'invite et nous verse la joie. Rassemblons-nous! Le Seigneur vient!

Viens bientôt!

Viens bientôt, Sauveur du monde, lève-toi, clarté d'en haut;

Vrai soleil du jour nouveau, viens percer la nuit profonde.

Ta naissance dans l'histoire transfigure nos tourments

En douleurs d'enfantement, où, déjà, surgit ta gloire.

Vois le mal et la souffrance, et tant d'hommes chancelants

Dans l'immense enchaînement du mépris et des violences. 

Une voix parcourt la terre

Une voix parcourt la terre, s'approche dans la nuit;

La semence de lumière donne enfin son fruit.

Voici l'heure du Royaume. L'arbre mort a refleuri,

Mais devant le Fils de l'homme, qui pourra tenir?

A l'Orient son jour se lève, nul n'échappe à sa venue;

Sa Parole comme un glaive met les coeurs à nu.

Seul le pauvre trouve grâce, seul le pauvre sait aimer:

L'invité à prendre place près du Fils aîné.

Et l'Agneau des sources vives, fait chair en notre temps,

Chaque jour, sous d'humbles signes, vient à nos devants. 

Offre-lui tes mains ouvertes, prends son corps livré pour toi;

Son amour sera ta fête, donne-lui ta foi.

Marche encore vers la Ville, où tes yeux verront l'Agneau,

Cherche en lui la route à suivre, viens au jour nouveau!

Un jour viendra

Un jour viendra où se montrera, un jour verra la fin de nos combats,

Printemps de gloire aux plaines de la terre, sa vie joyeuse éveillera les corps

Et vivant sera pour toujours le coeur d'un monde ouvert à l'amour.

Demain peut-être à l'heure du sommeil, voleur de nuit, le Maître du soleil

Viendra lever les doutes et les peurs, Ami offrant le pain de ses douleurs,

Le Pain de vie qui ne finit pas, pétri par au jour de la Croix.

Ce soir peut-être aux pas d'un inconnu, nos yeux liront les routes de Jésus,

Visage d'homme aux traits marqués de coups, cortège d'hommes aux poings levés vers nous:

Te voir, Seigneur, en tout homme né sous ton soleil pour ta liberté.

Un jour viendra, où nous attendra -

Son Fils déjà nous dit quel est son choix:

Ouverte en grand, la porte du festin verra passer les foules du chemin.

Cortège immense aux fleuves du temps, marchons ensemble où nous attend.

Lumière pour l'homme aujourd'hui

Lumière pour l'homme aujourd'hui qui viens depuis que sur la terre

Il est un pauvre qui t'espère, atteins jusqu'à l'aveugle en moi:

Touche mes yeux afin qu'ils voient de quel amour lu me poursuis.

Comment savoir, d'où vient le Jour, si je ne reconnais ma nuit?

Parole de dans ma chair qui dis le monde et son histoire,

Afin que l'homme puisse croire, suscite une réponse en moi:

Ouvre ma bouche à cette voix, qui retentit dans le désert.

Comment savoir quel mot tu dis, si je ne tiens mon coeur ouvert?

Semence éternelle en mon corps, vivante en moi plus que moi-même

Depuis le temps de mon baptême, féconde mes terrains nouveaux:

Germe dans l'ombre de mes os, car je ne suis que cendre encore.

Comment savoir quelle est ta vie, si je n'accepte pas ma mort?

O viens Jésus!

O viens, Jésus, ô viens, Emmanuel, nous dévoiler le monde fraternel,

Où ton amour, plus fort que la mort, nous régénère au sein d'un même corps.

 O viens, Berger, qui nous est promis, entends au loin ton peuple qui gémit;

Dans la violence il vit son exil, de ses souffrances quand renaîtra-t-il?

O viens, Jésus, et dans la chair blessée, fleuris pour nous, racine de Jessé;

Près de l'eau vive, l'arbre planté soulève jusqu'à le monde entier.

O viens, Jésus, tracer notre chemin, visite-nous, Etoile du matin,

Du fond de nos regards fais monter l'éclat soudain du jour d'éternité.

Chantez, chantez, il vient à notre appel combler nos coeurs, Emmanuel.

Voici le temps du long désir

Voici le temps du long désir, où l'homme apprend son indigence,

Chemin creusé pour accueillir Celui qui vient combler les pauvres.

Pourquoi l'absence dans la nuit, le poids du clou et nos blessures,

Sinon pour mieux crier vers lui, pour mieux tenir dans l'espérance?

Et si nos mains, pour t'appeler, sont trop fermées sur leurs richesses,

Seigneur Jésus, dépouille-les pour les ouvrir à ta rencontre.

L'amour en nous devancera le temps nouveau que cherche l'homme;

Vainqueur du mal, tu nous diras: Je suis présent dans votre attente.

La paix de Dieu

La paix de Dieu n'est pas un cri lancé des quatre vents de l'univers.

La paix, en risquant sa vie, Enfant des hommes, dans la nuit de Noë1.

L'amour ce n'est pas un mot berçant nos rêves de vivre là-haut.

L'amour, est rené des eaux, nouvelle eau vive jaillie au désert.

Le jour de Dieu n'est pas un jour, instant d'histoire, moment sans retour.

Le jour de Dieu , c'est toujours, durée vivante, sans nuit, sans sommeil.

O viens, ô viens, Emmanuel!

O viens sauver le monde! 

Vienne le Juste comme rosée, vienne le Juste comme rosée,

La terre s'ouvre à notre Sauveur: Terre brûlante comme un désert,

Terre en genèse offerte à l'Esprit, quand donc verras-tu s'éveiller

La semence divine?

Vienne le Juste comme rosée, la terre s'ouvre à notre Sauveur!

Vienne sa gloire en nous demeurer, la terre s'ouvre au feu de son amour:

Terre aux maisons si pauvres d'amour, terre où même cherche cité,

Quand donc verras-tu dans nos corps la lumière divine?

Vienne sa gloire en nous demeurer, la terre s'ouvre au feu de son jour!

Vienne justice pour l'opprimé, la terre s'ouvre au Libérateur:

Terre où la mort défie son vainqueur, terre aux espoirs trop vite oubliés,

Quand donc verras-tu se lever les aurores divines? 

Vienne justice pour l'opprimé, la terre s'ouvre au Libérateur!

Vienne la source où l'homme renaît; la terre s'ouvre au fleuve de vie:

Terre où jeunesse tôt se flétrit, terre en appel d'un monde nouveau,

Quand donc verras-tu refleurir nos enfances divines?

Vienne la source où l'homme renaît, la terre s'ouvre au fleuve de vie!

L'Amour est à l'oeuvre en cet âge

L'Amour est à l'oeuvre en cet âge, ces temps sont les derniers.

L'Amour est à l'oeuvre en cet âge, son jour va se lever!

Ne doutons pas du jour qui vient, la nuit touche à sa fin.

Et l'Éclat du Seigneur remplira l'univers mieux que l'eau ne couvre les mers!

Quelle est la tâche des hommes que vient rassembler,

Afin de bâtir le Royaume du prince de la Paix?

Que peut-on faire pour hâter ce jour tant espéré

Où l'Éclat du Seigneur remplira l'univers mieux que l'eau ne couvre les mers?

Pour que ce jour ne nous perde, ce jour comme un voleur,

Ne dormons pas aux ténèbres, veillons dans le Seigneur.

Comme l'éclair part du Levant et va jusqu'au Couchant,

Il viendra dans sa gloire au-dessus des nuées, le Seigneur qui est l'Amour.

Que notre marche s'éclaire au signe de Jésus!

Lui seul peut sauver notre terre, où l'homme n'aime plus.

Il faut défendre l'exploité, ouvrir au prisonnier,

Et l'Éclat du Seigneur remplira l'univers mieux que l'eau ne couvre les mers!

Dieu est amour pour son peuple, Il aime pardonner.

Dieu est amour pour son peuple, Il veut sa liberté.

Ne doutons pas du Jour qui vient, la nuit touche à sa fin.

Déchirons notre coeur, revenons au Seigneur, car il est le qui revient.

Celui qui doit venir

Es-tu celui qui doit venir visiter nos prisons, libérer nos mains, éclairer nos visages d'un bonheur sans déclin?

Tu es l'Autre que nous attendons, Jésus, notre semblable, tu es le plus proche voisin, l'Emmanuel dans nos prisons.

Es-tu celui qui doit venir traverser notre nuit, libérer nos yeux et donner aux aveugles un soleil sans déclin?

Tu es l'Autre que nous attendons, Jésus, notre lumière, tu es notre unique matin, l'Emmanuel dans notre nuit.

Es-tu celui qui doit venir nous tracer le chemin, libérer nos pas, relancer notre marche à ton rythme divin?

Tu es l'Autre que nous attendons, Jésus, guide fidèle, tu es le témoin de nos pas, l'Emmanuel sur nos chemins.

Es-tu celui qui doit venir ébranler nos silences, libérer nos voix, accorder nos paroles à ton Verbe divin?

Tu es l'Autre que nous attendons, Jésus, Verbe et réponse, tu es notre unique chanson, l'Emmanuel dans nos silences.

Es-tu celui qui doit venir féconder nos déserts, libérer nos coeurs, éveiller nos semences par les eaux du Jourdain?

Tu es l'Autre que nous attendons, Jésus, Source d'eau vive, tu es le printemps pour le grain, l'Emmanuel dans nos déserts.

Es-tu celui qui doit venir et qui vient chaque jour libérer nos vies, ranimer notre souffle au passage du tien?

Tu es l'Autre que nous attendons, Jésus, Sève du monde, tu es le Vivant qui revient, l'Emmanuel, Dieu-avec-nous.

Vienne la rosée sur la terre

Vienne la rosée sur la terre, naisse l'espérance en nos coeurs,

Brille dans la nuit la lumière: Bientôt va germer le Sauveur.

Au désert un cri s'élève: Préparez les voies du Seigneur.

Berger d'Israël, tends l'oreille, descends vite à notre secours;

Et nos yeux verront tes merveilles, nos voix chanteront ton amour.

Fille de Sion, tressaille, le Seigneur déjà vient vers toi.

Réveille, ô Seigneur, ta vaillance, établis ton règne de paix;

Que les peuples voient ta puissance, acclament ton Nom à jamais.

L'univers attend ta gloire, et nous préparons ton retour.

Toi qui viens pour tout sauver

Toi qui viens pour tout sauver, l'univers périt sans toi!

Fais pleuvoir sur lui ta joie, Toi qui viens pour tout sauver. 

Viens sauver tes fils perdus, dispersés, mourant de froid;

Toi, qui fusa un jour en croix, viens sauver tes fils perdus.

Viens offrir encore ton pain et ton vin aux miséreux,

Pour qu'ils voient le don de grâce, viens offrir encore ton pain.

Toi qui viens pour tout sauver, fais lever enfin le jour

De la paix dans ton amour, Toi, qui viens pour tout sauver.

Aube nouvelle

Aube nouvelle dans notre nuit: Pour sauver son peuple, va venir.

Joie pour les pauvres, fête aujourd'hui: Il faut préparer la route au Seigneur.

Bonne nouvelle, cris et chansons: Pour sauver son peuple, va venir.

Voix qui s'élève dans nos déserts: Il faut préparer la route au Seigneur.

Terre nouvelle, monde nouveau: Pour sauver son peuple, va venir.

Paix sur la terre, ciel parmi nous: Il faut préparer la route au Seigneur.

O Jésus, lumière éternelle créateur de l'univers, Toi qui nous as tous rachetés, daigne exaucer nos prières.

Dans ta pitié pour notre monde qui s'en allait en perdition, tu l'as sauvé de sa langueur, en lui donnant la guérison.

Quand le monde allait vers le soir, comme l'époux hors de sa tente, Tu es né sorti du sein très pur de la Vierge Mère, Marie.

Sous la puissance de ta gloire, tout s'agenouille et se prosterne, dans les cieux comme sur la terre, chacun proclame Ton pouvoir.

Nous te prions avec confiance, Le juge du siècle à venir, préserve-nous en ce bas monde des traits de l'ennemi perfide.

O Christ, Roi d'immense bonté, à toi la gloire, et à ton Père,

ainsi qu'à l'Fsprit Paraclet, pendant l'éternité des siècles. Amen.

Que l'univers chante et crie de joie: Car le Seigneur vient.

Je vis un ciel nouveau, une nouvelle terre; plus de pleurs, plus de cris, plus de peine: Car le Seigneur vient.

Il aura sa demeure parmi nous, nous serons son peuple et lui, Dieu, sera avec nous:

Car le Seigneur vient.

Nous ne chercherons plus l'éclat du soleil, la gloire de nous illuminera:

Car le Seigneur vient. Que l'univers chante et crie de joie: Car le Seigneur vient.

PAROLE DE DIEU

Entrez dans les creux des rochers et dans les antres de la terre, devant la terreur du SEIGNEUR et l'éclat de sa majesté quand il se lèvera pour terrifier la terre.

En ce jour-là, les humains jetteront aux taupes et aux chauves-souris leurs idoles d'argent et leurs idoles d'or, qu'ils avaient fabriquées pour se prosterner devant elles. Ils iront dans les trous des rochers, dans les fissures du roc, devant la terreur du SEIGNEUR et l'éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour terrifier la terre. Laissez donc l'homme, ce n'est qu'un souffle dans le nez: que vaut-il donc? En ce jour-là, ce que fera germer le SEIGNEUR sera l'honneur et la gloire et ce que produira le pays fera la fierté et le prestige des rescapés d'Israèl. Alors, le reste de S ion, les survivants de Jérusalem seront appelés saints: tous seront inscrits à Jérusalem afin de vivre. Quand le Seigneur aura nettoyé les saletés des filles de S ion et lavé Jérusalem du sang qu'on y a répandu, par le souffle du jugement, par un souffle d'incendie, il créera en tout lieu de la montagne de Sion, sur les assemblées, une nuée le jour, et la nuit une fumée avec l'éclat d'un feu de flamme. Et au-dessus de tout, la gloire du Seigneur sera un dais, une hutte de feuillage, donnant de l'ombre les jours de grande chaleur et servant de refuge et d'abri contre l'orage et la pluie.

Nous verrons le Fils de l'homme venir avec puissance et grande gloire! Ce jour-là, l'orgueil humain baissera les yeux, le Seigneur sera exalté, lui seul! Ce jour-là le germe du Seigneur deviendra l'honneur et la parure de son peuple.

Un jour viendra où se montrera, un jour verra la fin de nos combats:

Printemps de gloire aux plaines de la terre, Sa vie joyeuse éveillera les corps,

Et vivant sera pour toujours le coeur d'un monde ouvert à l'amour.

La royauté n'échappera point à Juda, ni le commandement à sa descendance, jusqu'à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront.

Que l'univers chante et crie de joie: Car le Seigneur vient.

Amour et vérité se rencontrent: Car le Seigneur vient.

Justice et paix s'embrassent: Car le Seigneur vient. Gloire au Père. Que l'univers...

Un rameau sortira de la racine de Jessé, la gloire du Seigneur couvrira la terre, toute chair verra le salut de .

Plus jamais nous n'irons loin de toi, laisse-nous vivre et invoquer ton nom.

La vigne que tu as prise en Égypte, tu l'as replantée en écartant les nations. Pourquoi as-tu percé sa clôture?

Maître de l'univers, reviens! Interviens pour cette vigne, pour la souche que ta main a plantée!

Viens bientôt, Sauveur du monde, Lève-toi, clarté d'en haut;

Vrai soleil du jour nouveau, viens percer la nuit profonde.

Ta naissance dans l'histoire transfigure nos tourments

En douleurs d'enfantement Où, déjà, surgit ta gloire.

Le Père ne juge personne, tout le jugement il l'a remis au Fils!

En ces jours-là, je ferai lever pour David un germe de justice.

Son trône s'affermira dans la douceur, son jugement s'établira dans la fidélité.

AVE MARIA

Le Seigneur est avec toi, Marie, pleine de grâce.

Il t'a regardée: il a comblé ton attente, Marie, pleine de grâce. 

Il vient, le jour se lève; la terre entière exulte.

La vierge enfantera un fils, qu'elle appellera Emmanuel.

Ne crains pas, Marie, tu as trouvé grâce auprès de .

Voici, t u concevras et enfanteras un fils.

Cet enfant sera grand, on l'appellera: Fils du Très-Haut,

le Seigneur lui donnera le trône de David son Père.

Réjouis-toi, Marie, tu donneras le Sauveur au monde!

Il sera grand, on l'appellera Fils du Très-Haut!

Il vient chercher ce qui était perdu.

Il rassemblera les enfants de dispersés.

Marie, pleine de grâce. Gloire au Père. Le Seigneur...

 PAROLE DE DIEU

Seigneur, ouvre-nous la porte des vainqueurs: nous entrerons pour te rendre grâce! Voici le Véritable, dit le Seigneur, celui qui tient la clef de David: j'ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer. Tu as peu de force, pourtant tu as gardé ma parole, tu n as pas renié mon nom!

Saisis de joie, demandez: Quel sera cet enfant?

C'est lui le messager de la première espérance.

Accueillez-le de la part du Seigneur: Il vient tracer le chemin de l'Epoux

et préluder au chant des Noces.

Béni soit le fidèle, il vient nous donner son amour.

Il se souvient de l'Alliance sainte, jadis annoncée par les prophètes.

Il nous suscite une force de salut dans la maison de David son serviteur.

Toute allégresse a disparu, la joie est bannie du pays. Il ne reste dans la ville que désolation et la porte, démolie, est en ruines. Dans le pays et parmi les peuples, c'est comme le gaulage des olives, comme le grappillage du raisin, quand la vendange est finie.

Ceux-là élèvent la voix, ils acclament la majesté du SEIGNEUR. Du côté de la mer, ils exultent. On glorifie le SEIGNEUR à l'Orient, le nom du SEIGNEUR, d'Israël, dans les îles de la mer. Des extrémités de la terre, nous entendons chanter: « Honneur au Juste! »

Mais je dis: Je suis à bout, je suis à bout! Malheur à moi! Les traîtres ont trahi. Trahison! Les traîtres ont trahi. C'est la frayeur, la fosse et le filet pour toi, habitant du pays. Celui qui fuira le cri de frayeur tombera dans la fosse. Celui qui remontera de la fosse sera pris dans le filet. Les écluses d'en haut sont ouvertes, les fondements de la terre sont ébranlés.

Lève-toi pour juger, Seigneur, sauve tous les humbles de la terre.

La terre est en deuil et languit: l'alliance éternelle est rompue.

On se lamente dans les rues, plus de joie dans le pays.

Venez, montons à la maison du Seigneur! Le Messie doit venir, celui qu'on appelle Christ.

Il nous annoncera toute chose. Il nous enseignera ses voies, nous suivrons ses sentiers.

Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers. Car c'est de Sion que vient la Loi, de Jérusalem la parole du Seigneur.

Voici votre Dieu!

Voici le Seigneur ! Il vient avec puissance.

Voici le Seigneur ! Toute chair verra sa gloire.

Voici le Seigneur ! Gloire au Père.Voici votre Dieu!

Seigneur, tu es mon Dieu, je t'exalte et je célèbre ton nom!

Tu as accompli ton merveilleux dessein, enveloppé de silence aux siècles éternels.

Tu es un refuge pour le faible, un refuge pour le pauvre dans la détresse.

Les temps sont accomplis, le royaume de est tout proche; c'est l'heure de l'espérance.

Voici le temps favorable! Voici le jour du salut! Les temps sont accomplis, le Seigneur aujourd'hui appelle.

Venez à lui: c'est l'heure de l'évangile. Les temps sont accomplis, le Seigneur attend pour la Pâque. Pressez le pas: c'est l'heure où fait revivre.

 PAROLE DE DIEU

Ce jour-là, on chantera ce cantique au pays de Juda: Nous avons une ville forte. Il y a placé comme sauvegarde un mur et un avant-mur. Ouvrez les portes: qu'elle entre, la nation juste qui se garde fidèle.

Comme une oeuvre bien établie, tu peux modeler la paix parce qu'on a confiance en toi. Faites confiance au SElGNEUR pour toujours, au SEIGNEUR, le rocher éternel, car il a fait plier ceux qui habitaient les hauteurs et il abat la cité inaccessible, il l'abat jusqu'à terre et lui fait toucher la poussière. Elle sera foulée aux pieds, sous les pas des humbles, sous les pieds des faibles.

Voici notre Dieu: de lui nous espérons le salut!

Lui, le Prince de la vie, il fera disparaître la mort pour toujours!

Il essuiera les larmes de nos yeux, il ôtera la honte de la terre.

De tout mon coeur je crie vers ! Mon cri semble tomber à rien.

De tout mon coeur, je crie vers le Seigneur : Il l'entend, et il vient.

Le Seigneur est amour, nous faisons coeur à deux, je fait coeur avec lui,

Car le Seigneur est bon : Voilà ce que fait un ami!

Le Seigneur a tout l'homme en amour, tout homme ne le sait pas.

Le Seigneur veut tout homme d'amour, Il donne tout, pour qu'il le soit.

Il s'est fait corps au corps humain, mon sang peut passer par son coeur;

Il lui donne sa force et sa fin: Voilà ce que fait le Seigneur!

Dans sa nuit de confiance, il l'envoie porter à tout le corps son amour;

Il le rappelle de sa voix pour le recharger en amour.

Tendrement il se fait des sujets, patiemment, il leur forme des yeux

Pour qu'ils témoignent de la vérité: Voilà ce que fait notre Dieu!

 PAROLE DE DIEU

Nous avons été devant toi, SEIGNEUR, comme une femme enceinte, près d'enfanter, qui se tord et crie dans les douleurs. Nous avons conçu, nous avons été dans les douleurs, mais c'est comme si nous avions enfant du vent: nous n'apportons pas le salut à la terre, ni au monde de nouveaux habitants. Tes morts revivront, leurs cadavres ressusciteront. , criez de joie, qui demeurez dans la poussière! Car ta rosée est une rosée de lumière et la terre aux trépassés rendra le jour. Va, mon peuple, rentre chez toi et ferme sur toi les deux battants. Cache-toi un instant, le temps que passe la colère, car voici le SEIGNEUR qui sort de sa demeure pour demander compte de leurs crimes aux habitants de la terre. Et la terre laissera paraître le sang, elle cessera de dissimuler les victimes.

Ta rosée, Seigneur, est une rosée de lumière, la terre donnera la vie aux ombres.

Dans le chemin de tes jugements, nous t'espérions.

Ton nom et ta mémoire sont le désir de l'âme.

Les morts vont entendre la voix du Fils de , ceux qui l'auront entendue vivront!

Toute chair saura, que le Seigneur est notre Sauveur!

Montre-nous ton visage, et nous serons sauves.

Lève-toi sur les cieux: que ta gloire domine la terre!

Ton amour vaut mieux que la vie. Tu seras la louange de mes rêves.

 PAROLE DE DIEU

Que les cieux distillent la rosée, que les nuages répandent la justice, que la terre s'entrouvre et que le salut s'épanouisse, que la justice fasse éclater en même temps tous ses bourgeons. Et c'est ainsi que sera effacé le crime de Jacob, et tel sera le fruit du pardon de son péché: il traitera toutes les pierres des autels comme la pierre à chaux qu'on pulvérise, les poteaux sacrés et les emblèmes du soleil ne se dresseront plus. La ville fortifiée restera solitaire, pâture ouverte, abandonnée comme un désert. Là, le veau viendra paître, là, il se couchera et broutera les branchages. Quand les branches seront sèches, on les cassera, des femmes viendront y mettre le feu. Oui, ce peuple est sans discernement: c'est pourquoi celui qui l'a fait n'en a pas pitié, celui qui l'a formé ne lui fait pas grâce. Ce jour-là, le SEIGNEUR procédera au battage depuis le cours de l'Euphrate jusqu'au torrent d'Égypte. Et c'est qui serez glanés un par un, fils d'Israël.Ce jour-là, la grande trompe sonnera: ils arriveront, ceux qui étaient perdus au,pays d'Assyrie et ceux qui avaient été chassés au pays d'Egypte et ils se prosterneront devant le SEIGNEUR, sur la montagne sainte, à Jérusalem.

Qu'il vienne, le Fils de l'homme avec puissance et grande gloire!

Il enverra ses anges rassembler les élus d'une extrémité des cieux à l'autre.

Il rassemblera dans l'unité les enfants de dispersés.

Ce sera comme un affamé rêvant qu'il mange, puis se réveillant l'estomac creux, ou comme un assoiffé rêvant qu'il boit, puis se réveillant épuisé et la gorge sèche. Ainsi en sera-t-il de la multitude des gens qui combattaient contre la montagne de Sion.

Ne crains pas, Jérusalem, dans son amour éternel, ton rédempteur a pitié de toi.

A l'improviste tu seras visitée et dispersera tes ennemis.

Comme l'éclair qui part du levant et brille jusqu'au couchant,

ainsi en sera-t-il du Fils de l'homme à son avènement.

 PAROLE DE DIEU

C'est pourquoi, ainsi parle le SEIGNEUR, le de la maison de Jacob, lui qui a racheté Abraham: désormais, Jacob ne sera plus déçu, son visage ne pâlira plus, car en voyant ce que j'ai fait au milieu d'eux et ses enfants , ils sanctifieront mon nom, ils sanctifieront le Saint de Jacob, ils trembleront devant le d'lsraël. Les esprits égarés découvriront l'intelligence et les récalcitrants accepteront qu'on les instruise.

En ces jours-là, les sourds entendront, les yeux des aveugles s'ouvriront.

Que les humbles se réjouissent, que les pauvres exultent dans le Seigneur.

Désormais, dit le Seigneur, Jacob n'aura plus de honte,

il verra l'oeuvre de mes mains.

On dira derrière toi quand tu devras aller ou à droite ou à gauche: « Voici le chemin, prenez-le.» Tu tiendras pour profanes le placage d'argent de tes images taillées et le revêtement d'or de tes idoles fondues. Tu les jetteras comme une chose souillée et tu leur diras: Hors d'ici! Il te donnera la pluie pour la semence que tu auras semée en terre, la nourriture que produira la terre sera abondante et succulente. Ce jour-là, tes troupeaux pourront paître dans de vastes pâturages. Les boeufs et les ânes qui travaillent la terre mangeront du fourrage salé, étalé avec la fourche et le croc. Sur toute haute montagne, sur toute colline élevée, il y aura des cours d'eau abondants, au jour du grand massacre, quand s'écrouleront les tours. La lumière de la lune sera comme celle du soleil et la lumière du soleil sera multipliée par sept - comme la lumière de sept jours - lorsque le SEIGNEUR bandera les plaies de son peuple et soignera les blessures qu'il a reçues. 

Ainsi m'a parlé le SEIGNEUR: Quand le lion ou le lionceau grogne sur sa proie, malgré la foule des bergers appelés contre lui, il n'est pas plus effarouché par leurs cris qu'intimidé par leur tapage. C'est ainsi que le SElGNEUR, le Tout-Puissant, descendra sur la montagne de Sion, sur sa colline, pour y faire la guerre. Comme les oiseaux déploient leurs ailes, le SEIGNEUR, le Tout-Puissant, protégera Jérusalem. Il protégera et délivrera, il épargnera et sauvera.

Revenez vers celui dont on s'est profondément détourné, fils d'Tsraél. Ce jour-là, chacun rejettera ses idoles d'argent et ses idoles d'or, celles que vos mains coupables ont fabriquées. L'Assyrie tombera sous une épée qui n'est pas celle d'un homme, ce n'est pas une épée humaine qui la dévorera. Elle s'enfuira devant l'épée et ses jeunes guerriers seront soumis à la corvée. Son roc s'en ira, épouvanté, et devant l'étendard, ses chefs seront consternés oracle du SEIGNEUR, dont le feu est à Sion et la fournaise à Jérusalem.

 REGARDEZ!

Regardez: le nom du Seigneur arrive de loin!

Revenez à celui que vous avez trahi, enfants d'Israël

Votre chant sera comme la nuit de fête où les coeurs sont joyeux!

Réjouissez-vous dans le Seigneur! Réjouissez-vous, car il est proche!

Ta complaisance, Seigneur, est pour la terre, tu fais revenir les captifs de Jacob.

N'est-ce pas toi qui reviens nous vivifier? Et ton peuple en toi se réjouit.

Justice marchera devant lui et paix sur la trace de ses pas.

 PAROLE DE DIEU

Ils seront comme des cours d'eau dans une terre desséchée, comme l'ombre d'un gros rocher dans un pays aride.

Les yeux de ceux qui voient ne seront plus fermés, les oreilles de ceux qui entendent seront attentives. Les gens pressés réfléchiront pour comprendre et la langue de ceux qui bégayent parlera vite et distinctement. On ne donnera plus à l'insensé le nom de magnanime et on ne dira plus au fourbe qu'il est généreux.

L'insensé, en effet, profère des folies et dans son coeur il médite le mal: il agit en impie et adresse au SEIGNEUR des blasphèmes, il laisse l'affamé le ventre vide et laisse manquer de boisson celui qui a soif.

Quant au fourbe, ses manoeuvres sont criminelles: il met au point des machinations pour perdre les malheureux par des déclarations fausses, au moment où ces pauvres gens plaident leur cause. Mais celui qui est magnanime a de nobles intentions et il n'entreprend que de nobles actions.

Dieu, lève-toi, viens juger la terre!

Malheur à ceux qui n'ont pas mis leur espoir dans le Saint d'Israël!

Malheur à qui tient sur Dieu de vains propos et qui refuse du pain à l'affamé.

  Au bruit du tonnerre, les peuples s'enfuient, quand tu te lèves, les nations se dispersent. Le butin s'amasse comme s'amassent les sauterelles, on s'y précipite comme se précipitent les criquets. Le SEIGNEUR est exalté, car il réside sur les hauteurs, il remplit Sion de droit et de justice. La sécurité de tes jours, ce seront les richesses du salut. La sagesse, la connaissance et la crainte du SEIGNEUR: tel sera ton trésor.

L'Esprit venu d'en haut sera répandu sur nous!

Mon peuple habitera un Séjour de paix;

heureux seront-ils: ils sèmeront partout où il y a de l'eau.

Je vous laisse la paix, dit le Seigneur, je vous donne ma joie.

Que votre coeur cesse de se troubler.

En ces jours-là, les sourds entendront, les yeux des aveugles s'ouvriront.

Que les humbles se réjouissent, que les pauvres exultent dans le Seigneur.

Désormais, dit le Seigneur, Jacob n'aura plus de honte,

il verra l'oeuvre de mes mains.

En ces jours-là, les sourds entendront, les yeux des aveugles s'ouvriront.

Que les humbles se réjouissent, que les pauvres exultent dans le Seigneur.

Désormais, dit le Seigneur, Jacob n'aura plus de honte,

il verra l'oeuvre de mes mains. 

La communauté d'Israël aura pour prince l'un des siens, un chef né au milieu d'elle. Je lui permettrai d'approcher et il aura accès auprès de moi. Vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. Parole du Seigneur.Que s'épanouisse le salut, que la justice germe en même temps! C'est moi, le SEIGNEUR, qui ai créé cet homme. Malheur à qui, cruchon parmi les cruchons de glaise, chicanerait celui qui l'a formé! L'argile dira-t-elle à celui qui lui donne forme: « Que fais-tu? », et l'oeuvre réalisée par toi dira-t-elle: « Il n'a pas de mains! »? Malheur à qui dit à un père: « Qu'as-tu engendré? », et à une femme: « Qu'as-tu mis au monde? » Ainsi parle le SEIGNEUR, celui qui a formé Israël et qui en est le Saint: Exigez donc de moi les choses à faire au sujet de mes fils! Au sujet de l'oeuvre réalisée par mes mains, vous me donneriez des ordres? C'est moi qui ai fait la terre et qui ai, sur elle, créé l'humanité; c'est moi, ce sont mes mains qui ont tendu les cieux et à toute leur armée je donne des ordres. C'est moi qui, selon la justice, ai fait surgir cet homme et j'aplanirai tous ses chemins. C'est lui qui rebâtira ma ville; et il renverra mes déportés, sans qu'il leur en coûte ni paiement, ni commission, dit le SEIGNEUR, le Tout-Puissant.

Cieux, répandez comme une rosée la victoire!

Que la terre s'entrouvre pour que mûrisse le salut!

Que germe la délivrance, celle qui vient du Seigneur!

 Les temps sont accomplis, le royaume de Dieu est tout proche.

Redressez-vous: c'est l'heure de l'espérance.

Voici le temps favorable! Voici le jour du salut!

Les temps sont accomplis, le Seigneur aujourd'hui vous appelle.

Venez à lui: c'est l'heure de l'évangile.

Les temps sont accomplis, le Seigneur vous attend pour la Pâque.

Pressez le pas: c'est l'heure où Dieu vous fait revivre.

 PAROLE DE DIEU

C'est moi qui suis Dieu, il n'y en a pas d'autre, DIEU, et il n'y a que du néant en comparaison de moi. Dès le début j'annonce la suite, dès le passé, ce qui n'est pas encore exécuté. Je dis: «Mon dessein subsistera, et tout ce qui me plaît, je l'exécuterai.» J'appelle du levant un oiseau de proie, d'une terre éloignée, l'homme du dessein que je revendique, que j'ai formulé et que je mène à bien. J' l'ai annoncé et Je l'exécuterai. Écoutez-moi, coeurs indomptables, vous qui restez éloignés de ma justice: ma justice, je la rends proche, elle n'est plus éloignée et mon salut ne sera plus retardé; je donnerai en Sion le salut, à lsraël je donnerai ma splendeur.

Toi seul es Dieu et nul autre, toi seul peux sauver!

Je fais approcher ma victoire; elle n'est plus loin. Mon salut ne tardera pas.

Je mettrai en Sion le salut, ma splendeur sera pour Israël.

 Il est au milieu de vous, Stance celui que vous ne connaissez pas;

préparez le chemin du Seigneur, écoutez sa voix, amis de l'Époux,

pour que votre joie soit parfaite.

Réjouissez-vous dans le Seigneur! Réjouissez-vous, car il est proche!

Ta complaisance, Seigneur, est pour la terre, tu fais revenir les captifs de Jacob.

N'est-ce pas toi qui reviens nous vivifier? Et ton peuple en toi se réjouit.

Justice marchera devant lui, et paix sur la trace de ses pas.

 PAROLE DE DIEU

Maintenant je te fais entendre des nouveautés mises en réserve, que tu ne connaissais pas. C'est maintenant qu'elles sont créées, et non pas depuis longtemps, au début de ce jour, et lu ne les avais jamais entendues, pour éviter que lu dises: «Vu! je les connaissais! » Sûr! tu n'as pas entendu; Sûr! lu n'as pas eu connaissance; Sûr! ton oreille n'a pas été ouverte longtemps avant, car je sais que lu as trahi, encore trahi, et que l'on t'appelle « Révolté dès le sein maternel» C'est par égard pour mon nom que je modère ma colère, par égard pour la louange qui m'est due, qu'envers toi je me réfrène, afin de ne pas te retrancher. Voici que je t'ai épuré non pas dans l'argent en fusion je t'ai affiné dans le creuset de l'humiliation. C'est par égard pour moi, par égard pour moi que j'ai agi, comment, en effet, mon nom serait-il déshonoré? Ma gloire, je ne la donnerai pas à un autre. Maintenant, Seigneur, tu nous révèles des choses nouvelles, qui viennent d'être créées! Depuis longtemps j'avais révélé les événements passés: soudain j'ai agi et ils sont arrivés! C'est à cause de moi et de moi seul que j'ai agi. Je ne céderai pas ma gloire à un autre.

Sortez de Babel! Fuyez de chez les Chaldéens! D'une voix retentissante, annoncez-le, faites-le entendre, ébruitez-le jusqu'à l'extrémité de la terre, dites: « Le Seigneur a racheté son serviteur Jacob! » Ils n'ont pas eu soif sur les sols dévastés où il les a menés. Pour eux, c'est du rocher qu'il fit ruisseler des eaux, oui, il fendit le rocher et les eaux coulèrent! Le long des chemins ils auront leurs pâtures, sur tous les coteaux pelés, leurs pâturages. Ils n'endureront ni faim ni soif, jamais ne les abattront ni la brûlure du sable, ni celle du soleil; car celui qui est plein de tendresse pour eux les conduira, et vers les nappes d'eau les mènera se rafraîchir. De toutes les montagnes je me ferai un chemin, et les chaussées seront pour moi surélevées. Les voici: de bien loin ils arrivent, les uns, du nord et de l'ouest, les autres, de la terre d'Assouan. Cieux, poussez des acclamations; terre, exulte; montagnes, explosez en acclamations, car le SEIGNEUR réconforte son peuple, et à ses humiliés il montre sa tendresse.

Seigneur, Jésus, tu es pour nous l'envoyé du Père!

Approchez-vous de moi pour écouter: dès le début, je n'ai pas parlé en cachette. 

Le Seigneur console son peuple, il prend en pitié les affligés.  

Le Seigneur est avec toi, Marie, pleine de grâce

Ton coeur en éveil attendait le Messie.

Et Dieu t'a regardée, il a comblé ton attente.

Il vient, le jour se lève, la terre entière exulte.

Toute chair saura que le Seigneur Dieu est notre Sauveur!

Je t'ai gravée sur les paumes de mes mains.

Tes remparts sont toujours devant moi.

Jette les yeux aux alentours et regarde: ils se rassemblent et viennent vers toi.

Une mère oublierait-elle l'enfant qu'elle nourrit?

Moi, le Seigneur, je ne t'oublierai jamais. 

Mon âme exalte le Seigneur: éternel est son amour!

Chante et réjouis-toi, fille de Sion,

voici que ton Dieu vient demeurer au milieu de toi.

Dieu pour toi exulte de joie, il te renouvelle par son amour.

Le Seigneur, comme au jour de fête, dansera pour toi avec des cris de joie.

Que l'univers chante et crie de joie: Car le Seigneur vient.

Je vis un ciel nouveau, une nouvelle terre;

plus de pleurs, plus de cris, plus de peine: Car le Seigneur vient.

Dieu aura sa demeure parmi nous, nous serons son peuple et lui,

Dieu, sera avec nous: Car le Seigneur vient.

Nous ne chercherons plus l'éclat du soleil,

la gloire de Dieu nous illuminera: Car le Seigneur vient.

Que l'univers chante et crie de joie: Car le Seigneur vient.

Notre âme attend le Seigneur, en lui la joie de notre coeur.

Proche est son salut pour qui le craint et sa gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent; justice et paix s'embrassent.

Vérité germera de la terre et des cieux se penchera la justice. 

« Écoutez nations, la Parole du Seigneur.»

Il y a des hommes qui n'attendent plus rien... ils se croient comblés et leur suffisance est totale... ou peut-être ont-ils tant attendu que leur coeur déçu ne peut plus attendre encore quelque chose ou quelqu'un...

Mais un immense désir d'un monde plus fraternel et plus beau jaillit de nos poitrines...

O Christ, nous t'attendons, toi, le Désiré des Nations.

  Dans la communion, Dieu tout-puissant, tu apaises notre faim, mais nous te supplions encore. Entretiens en nous le désir de brûler au feu de ton Esprit

pour briller comme de vives lumières lorsque ton Fils viendra.

« Voici que je me tiens à la porte et je frappe. »

Oui, vraiment, on peut se demander "où va le monde? »

Pourquoi cette question dont nous avons la réponse?..

Allons à la rencontre de notre Seigneur.

 PRIÈRE

Prête l'oreille à nos prières, Seigneur que la venue de ton Fils au milieu de nous éclaire la nuit de nos coeurs.

Tiens ton peuple éveillé, Seigneur, pour la venue de ton fils;

Puissions-nous, fidèles à son avertissement, garder au coeur toutes lumières de foi et d'amour pour nous porter à sa rencontre.

«Montre-nous ton visage et nous serons sauvés. »

J'ai croisé l'autre jour un ami sans le reconnaître. Combien

de fois n'ai-je pas rencontré Dieu sans même le remarquer?

Cette journée a peut-être été une fête de Noël manquée.

Mais Dieu est encore là qui vient.

 PRIÈRE

Laisse-toi fléchir, Seigneur, par nos prières et nos pauvres offrandes;

Nous ne pouvons pas invoquer nos mérites, viens par ta grâce à notre secours.

«Lève-toi et contemple la joie qui te vient de ton Dieu. »

A l'annonce d'une bonne nouvelle le monde me paraît transformé. La joie se cache dans les fleurs, dans le soleil, dans les rues. J'imagine un sourire sur les lèvres les plus graves.

Une immense joie habite le monde. Elle est cachée mais elle est là. Bientôt elle éclatera dans un printemps éternel. Seigneur, je crois que tu viens.

PRIÈRE

Seigneur tout-puissant et miséricordieux, ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche à la rencontre de ton Fils; Mais éveille en nous cette intelligence du coeur qui nous prépare à l'accueillir et nous fait entrer dans sa propre vie.

« Heureux le serviteur que le maître à son retour trouvera veillant. »

On ne dort pas quand on sait l'imminence d'un événement important.

Le chrétien est un homme éveillé.

    PRIÈRE

Accorde-nous, Seigneur, d'attendre sans faiblir la venue de ton Fils,

Pour qu'au jour où il viendra frapper à notre porte,

il nous trouve vigilants dans la prière, et prêts à L'accueillir.

« Nous attendons la bienheureuse espérance et la manifestation glorieuse du Sauveur. »

L'efficacité d'un homme se mesure à la qualité de son espérance. On espère une situation confortable, une honnête aisance, un grand amour...

Beaucoup n'ont plus la force d'espérer.

Pour nous, nous espérons la venue du Seigneur.

  PRIÈRE

 Très humblement, mon Dieu, je Te demande l'espérance.

Tu as promis, Dieu tout-puissant, d'envoyer un sauveur à tous les peuples de la terre;

Donne-nous la grâce d'attendre dans la joie le jour glorieux de sa naissance.

«Il sera pour moi un fils. »

Me voilà pauvre! Me voilà seul! Et après tant de bêtises et de fautes aussi, je suis un personnage si peu intéressant! Mais je suis l'enfant chétif que regarde Marie.

Dieu éternel et tout-puissant, nous allons bientôt célébrer la naissance de ton Fils.

Il a voulu prendre chair de la Vierge Marie, il s'est lié pour toujours à notre humanité, qu'il montre ta miséricorde aux pauvres serviteurs que nous sommes.

« Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant, quand le verrai-je face à face ? »

Quelque chose est usé en moi. Mon désir est moins vif et Dieu plus loin.

Toi qui viens, Jésus, fais jaillir de mon coeur le cri de ceux qui ont faim et soif de toi.

 PRIÈRE

Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton l'Fils;

Dirige notre joie vers la joie d'un Si grand mystère, pour que nous fêtions notre salut avec un coeur vraiment nouveau.

« De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles. »

La fin du monde sera-t-elle une fin? Dieu mettra-t-il notre pauvre monde à la casse " Dies irae, dies illa? ».. Je ne me résigne pas, Seigneur, à ce massacre universel. Dis-moi ce que tu feras de ce monde si beau, de l'humanité sortie de tes doigts?

« Ma maison sera maison de prière pour tous les peuples. »

Ma prière traîne avec elle quelques restes de paganisme. Elle est établie à son compte. Elle est solitaire. Je prie pour moi ;Je prie pour les miens.

La prière chrétienne a pour vocation de se situer dans la prière du Christ, d'habiter son coeur et de s'exprimer par sa bouche .Comment ne rejoindrait-elle pas tous ceux qui croient en lui et le monde tout entier qu'il vient sauver ?

PRIÈRE

Tu n'as pas supporté, Seigneur, que l'homme soit abandonné à la mort,

mais tu as voulu le racheter en lui envoyant ton Fils unique;

Accorde, nous t'en prions, à ceux qui s'inclineront devant l'enfant de Bethléem

de communier a la vie d'un tel Rédempteur.

« Que la terre s'entrouvre et donne naissance au Sauveur. »

PRIÈRE

Nous t'en prions, Dieu tout-puissant, que la splendeur de ta gloire se lève en nos coeurs, et l'avènement de ton Fils unique, dissipant les dernières ombres de la nuit, fera voir au grand jour que nous sommes fils de ta lumière.

PRIÈRE

Déploie, Seigneur, ta puissance,et viens, puisque, dans le péril où nous mettent nos péchés, nous ne pouvons obtenir que de toi la délivrance et le salut.

« Affranchis de la crainte, servons-Le en justice et sainteté. » 

L'homme redoute ce qu'il ne connaît pas, ce qu'il est incapable de mesurer, ce qui échappe à sa domination. L'étrangeté de Dieu effraie. Mais Dieu s'est employé lui-même à se montrer notre ami et son amitié est Si merveilleuse qu'elle proclame que Dieu est étrange par sa façon d'être proche.

  PRIÈRE

C'est toi, Dieu très bon, qui nous distribues le pain qui n'est pas de la terre; Qu'il nous rende l'espérance et nous donne assez de force pour subvenir à nos besoins et à ceux de nos frères.

« Et toi, petit enfant, tu marcheras devant la face du Seigneur pour annoncer à son peuple le salut. »

On fait beaucoup trop vite l'économie de l'exemple de Jean.

Il n'était que le précurseur, pense-t-on. Dieu l'a fait cependant pour nous une lampe qui brille.

O Seigneur Jésus Christ, Roi de l'univers, espoir et attente des peuples, vous qui avez acheté tous les hommes au prix de votre précieux sang, abaissez vos regards de pitié sur toutes les races qui couvrent la terre immense et accordez-leur la connaissance de votre vérité.

Rappelez-vous, Seigneur, vos amères souffrances de corps et d'esprit, dans votre trahison, votre passion, votre crucifiement, et faites miséricorde à leurs âmes. Considérez, Seigneur, qu'une portion seulement de l'humanité a entendu votre nom, qu'une portion seulement vous adore, et que pourtant des milliers et des milliers d'hommes, au Levant et au Couchant, au Nord et au Sud, à chaque heure qui s'écoule, passent de cette vie dans l'éternité... visitez promptement la terre et donnez à tous les hommes de vous connaître, de croire en vous et de vous servir, vous en qui est notre salut, notre vie et notre résurrection, et qui régnez avec le Père et le Saint-Esprit dans les siècles des siècles.

(NEWMAN)