Index

SAINTE VIERGE MARIE

HYMNE

Voici l'aurore avant le jour, voici la mère virginale,

La femme promise au début des âges.

Elle a bâti sa demeure dans les vouloirs du Père.

Aucune peur, aucun refus, ne vient troubler l'oeuvre de grâce,

Son coeur est rempli d'ineffable attente.

Elle offre à Dieu le silence où la Parole habite.

Sous le regard qui lui répond,

Les temps nouveaux tressaillent en elle,

L'avent mystérieux du Royaume à naître.

L'Esprit la prend sous son ombre et doucement la garde.

Voici l'épouse inépousée, Marie, servante et souveraine,

Qui porte en secret le salut du monde.

Le sang du Christ la rachète, mais elle en est la source.

DE LA LETTRE DE S. PAUL AUX ROMAINS 5, 12-21

(Là où le péché a proliféré, la grâce a surabondé.)

De même que par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché... car, jusqu'à la loi, le péché était dans le monde et, bien que le péché ne puisse être sanctionné quand il n'y a pas de loi, pourtant, d'Adam à Moïse la mort a régné, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression identique à celle d'Adam, figure de celui qui devait venir.

Mais il n'en va pas du don de grâce comme de la faute; car, si par la faute d'un seul la multitude a subi la mort, à plus forte raison la grâce de Dieu, grâce accordée en un seul homme, Jésus Christ, s'est-elle répandue en abondance sur la multitude. Et il n'en va pas non plus du don comme des suites du péché d'un seul: en effet, à partir du péché d'un seul, le jugement aboutit à la condamnation, tandis qu'à partir de nombreuses fautes, le don de grâce aboutit à la justification. Car si par un seul homme, par la faute d'un seul, la mort a régné, à plus forte raison, par le seul Jésus Christ, régneront-ils dans la vie ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice. Bref, comme par la faute d'un seul ce fut pour tous les hommes la condamnation, ainsi par l'oeuvre de justice d'un seul, c'est pour tous les hommes la justification qui donne la vie. De même en effet que, par la désobéissance d'un seul homme, la multitude a été rendue pécheresse, de même aussi, par l'obéissance d'un seul, la multitude sera-t-elle rendue juste. La loi, elle, est intervenue pour que prolifère la faute, mais là où le péché a proliféré, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché avait régné pour la mort, ainsi, par la justice, la grâce règne pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.

Voici la nouvelle Genèse: en toi, Vierge immaculée, la grâce originelle refleurit.

Notre terre n'est plus maudite, nous la verrons bientôt donner le fruit de vie.

Avec toi, Marie, Mère du Sauveur, nous glorifions la puissance de Dieu.

J'exulte de joie dans le Seigneur et mon esprit tressaille en mon Dieu.

Il m'a revêtue des vêtements du salut et m'a couverte du manteau de la justice.

Le Seigneur fera germer l'action de grâce devant toutes les nations.

PRIÈRE DE S. ANSELME À MARIE

Le ciel et les astres, la terre et les fleuves, le jour et la nuit, et tout ce qui obéit ou sert à l'homme, se félicite d'être par toi, ô notre Dame, rendu en quelque sorte à sa beauté première, et même doté d'une grâce nouvelle et ineffable.

PAROLE DE DIEU

SEIGNEUR Dieu appela l'homme et lui dit: « Où es-tu?» Il répondit: « J'ai entendu ta voix dans le jardin, j'ai pris peur car j'étais nu, et je me suis caché. » « Qui t'a révélé, dit-il, que tu étais nu? Est-ce que tu as mangé de dont je t'avais prescrit de ne pas manger? »nomme répondit: « La femme que tu as mise auprès de loi. c'est elle qui m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. » Le SEIGNEUR Dieu dit à la femme: «Qu'as-tu fait là! » La femme répondit: «Le serpent m'a trompée et j'ai mangé. »

Le SEIGNEUR Dieu dit au serpent; « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit entre tous les bestiaux et toutes les bêtes des champs, tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai l'hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance. Celle-ci te meurtrira à la tête et toi. tu la meurtriras au talon.» Il dit à la femme: «Je ferai qu'enceinte, tu sois dans de grandes souffrances; c'est péniblement que tu enfanteras des fils. Tu seras avide de ton homme et lui te dominera. »

Il dit à Adam: « Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais formellement prescrit de ne pas manger, le sol sera maudit à cause de toi. C'est dans la peine que tu t'en nourriras tous les jours de ta vie, il fera germer pour toi l'épine et le chardon et tu mangeras l'herbe des champs. À la sueur de ton visage tu mangeras du pain jusqu' àcQquetu retournes au sol, car c'est de lui que tu as été pris. Oui, tu es poussière et à la poussière tu retourneras. » L'homme appela sa femme du nom d'Ève c'est-à-dire La Vivante , car c'est elle qui a été la mère de tout vivant.

HYMNE

Bénie sois-tu, Vierge Marie: Pour toi la Parole de Dieu d'avance a porté fruit.

Mais tu es encore la terre où la semence bientôt va germer:

Ranime en nous l'espérance du jardin annoncé.

Loué sois-tu, Signe du jour: en toi le visage du Christ d'avance a resplendi.

Mais tu es encore la nuit où sa lumière pourra se cacher:

Eveille-nous au mystère de celui qui viendra.

Heureuse es-tu, soeur des pécheurs: Sur toi le baptême de sang d'avance a rejailli.

Mais tu es encore la source où Dieu fait homme naîtra de l'Esprit:

Découvre-nous le Royaume des enfants rachetés. 

Célébrons la naissance de la Vierge Marie: elle est de la race d'Abraham,

de la tribu de Juda, de la maison de David.

Par ta naissance, Vierge très pure, tu as illuminé le monde.

Célébrons dans la joie la naissance de Marie:

qu'elle intercède pour nous auprès de son fils!

PAROLE DE DIEU Is 11, 1-2

Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l'Ssprit du Seigneur: esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, qui lui inspirera la crainte du Seigneur.

Mon âme exalte le Seigneur: éternel est son amour!

Chante et réjouis-toi, fille de Sion, ton Dieu est au milieu de toi.

Dieu pour toi exulte de joie, il te renouvelle par son amour.

Ta naissance, ô Marie, annonce la joie au monde.

De toi s'est levé le Soleil de justice.

Le Christ a changé le péché en grâce, et la mort en vie éternelle.

Ouvre à tes serviteurs, Dieu très bon, tes richesses de grâce; puisque la maternité de la Vierge Marie fut pour nous le commencement du salut, que la fête de sa nativité nous apporte un surcroît de paix.

PAROLE DE DIEU Ct 6, 11

Qui est Celle qui apparaît comme l'aurore, belle comme la lune, brillante comme le soleil, terrible comme une armée en bataille?

Heureux ceux qui entendent la Parole de Dieu, heureux ceux qui la gardent.

PAROLE DE DIEU Jdt 13, 1b. 19

Béni soit le Seigneur Dieu, lui qui a créé les cieux et la terre. En effet, ton espérance ne quittera pas le coeur des hommes qui se souviendront de la vigueur de Dieu pour toujours.

Heureuse la Vierge Marie: elle a mis au monde le Fils du Père éternel.

Ap 21,3

Voici la demeure de Dieu avec les hommes; il demeurer avec eux et ils seront son peuple, Dieu lui-même sera av eux.

Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.

HYMNE

La terre desséchée tressaille de joie: une source jaillit,

transparence nouvelle où notre humanité retrouve son visage.

Source pure, Vierge Marie, avec toi l'espérance renaît.

Ton chant d'humilité annonce le Serviteur.

Ta fraîcheur nous laisse pressentir les fleuves d'eau vive.  

La lumière est entrée dans le monde.

Sion, prépare ta demeure pour accueillir ton Roi, le Christ.

Lumière du Christ, Nous te bénissons.

En Marie, Vierge toute pure, le Verbe de Dieu s'est fait chair pour nous.

Lumière du Christ pure lumière, nous te glorifions.

Aujourd'hui, la Mère du Seigneur s'avance: la voici qui porte le Roi de gloire, Fils de Dieu engendré avant l'aurore.

Lumière du Christ, lumière née de la lumière, joie éternelle dans nos coeurs, nous t'acclamons.

HYMNE

Nous te cherchions, Seigneur Jésus, nous t'avons longtemps attendu,

Nous avions soif de ton visage: O seul désir pour notre foi

Qu'un long regard posé sur toi.

Comme une source en jaillissant remplirait la nuit de son chant,

Tu nous redis le nom du Père: Révélation de cet Amour

Qui te possède au premier jour.

Ce qui commence là sans bruit l'oblation du grain pour le fruit,

Qui parmi nous peut le comprendre?

Voici le pain, voici le vin déjà remis entre nos mains. 

Vers quelle joie nous conduis-tu, au-delà du Fils apparu,

Nuit de Noël et nuit de Pâques?

Vers l'éternelle Eucharistie qui chante au sein du Dieu de vie.

HYMNE

Syméon, conduit par l'Esprit, se hâte vers le temple à la rencontre du Messie.

Lumière du Christ, Nous te bénissons.

L'Emmanuel, Seigneur souverain, pénètre dans le sanctuaire: les temps sont accomplis.

Lumière du Christ, pure lumière, nous te glorifions!

Un jour nouveau éclaire le prophète: il voit de ses yeux le Sauveur, il l'annonce à toutes les nations.

Lumière du Christ, lumière née de la lumière, joie éternelle dans nos coeurs, nous t'acclamons.

PAROLE DE DIEU Ml 3, I

Voici que j'envoie mon Messager pour qu'il prépare le chemin devant moi; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l'Alliance que vous désirez, le voici qui vient, dit le Seigneur de l'univers.

Croyez en la lumière: Vous serez fils de lumière.

Peuple de Dieu, temple vivant du Seigneur, accueille ton Roi, le fils de la Vierge Marie.

LOUANGE ET INTERCESSION

Seigneur Jésus, toi qui as voulu, pour accomplir la Loi, être présenté à ton Père, - apprends-nous à nous offrir avec toi dans l'eucharistie de ton Eglise.

Jésus, toi qui venais à la rencontre de ton peuple quand Syméon t'accueillit dans le temple, - accorde-nous d'aller au-devant de nos frères. 

Jésus, attente des nations, toi qui fus reconnu par la prophétesse Anne, - dis-nous comment parler dc toi.

Jésus, toi qui es pour le monde un signe de contradiction, sois le salut préparé à la face des peuples.

Dieu éternel et tout-puissant, nous t'adressons cette humble prière; puisque ton Fils unique, ayant revêtu notre chair, fut en ce jour présenté dans le Temple, fais que nous puissions aussi, avec une âme purifiée, nous présenter devant toi.

La vie s'est manifestée, nous l'avons contemplée, et nous portons témoignage: nous vous annonçons cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous.

La terre tout entière a vu le salut de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, terre entière!

Jouez pour le Seigneur, car il a fait la merveille connue de toute la terre. Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d'Israël!

Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s'embrassent.

HYMNE

Tenez en mains vos lampes allumées, enfants de Dieu qui le cherchez: vous ne marcherez plus dans les ténèbres.

Lumière du Christ, nous te bénissons.

Car voici la plénitude des temps, tous les peuples sont appelés à l'espérance bienheureuse de la résurrection.

Lumière du Christ, pure lumière, nous te glorifions.

Le Christ hier, aujourd'hui et toujours! Maître de la mort et de la vie,

il demeure pour les siècles des siècles.

PAROLE DE DIEU He 4, 15-16

Le grand prêtre que nous avons n'est pas incapable de partager nos faiblesses; en toutes choses, il a connu l'épreuve, comme nous, et il n'a pas péché. Avançons-nous donc avec pleine assurance vers le Dieu tout-puissant qui fait grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir en temps voulu, la grâce de son secours.

Mes yeux ont vu le salut que tu prépares à la face des peuples.

Il est la lumière de gloire, que tu prépares. Gloire au Père.

Aujourd'hui, la Vierge Marie a présenté Jésus au Temple.

Syméon a pris l'enfant dans ses bras et rendu grâce à Dieu.

INTERCESSION

Ouvre nos yeux, Seigneur, aux merveilles de ton amour! Toi qui es lumière pour le monde, - suscite la foi au coeur de tout homme. 

Toi, la gloire de ton peuple, - fais de l'Église le signe du salut offert à tous les peuples. 

Toi qui as mis au coeur de Syméon le désir de te voir, - viens au-devant de ceux qui t'attendent sans le savoir.

Toi qui as associé ta mère à ton offrande, - souviens-toi de ceux qui communient à ta passion.

Dieu éternel et tout-puissant, nous t'adressons cet humble prière: puisque ton Fils unique, ayant revêtu notre chair, fut en ce jour présenté dans le Temple, fais que nous puissions aussi, avec une âme purifiée, nous présenter devant toi.

HYMNE

Entendez-vous tous ces coeurs battre, comme s'ils n'étaient que d'un corps,

D'un glas navrant dans sa tristesse: L'Église pleurant son Christ mort! 

Regardez-la qui le regarde: Celui qu'elle aimait n'est-il plus?

Avant d'avoir touché ses lèvres, est-elle veuve de Jésus? 

Les yeux qu'elle adorait se ferment, le dernier soupir est lâché!

Elle était vaine, la promesse de ne jamais l'abandonner!

Console-toi, fille des hommes, dans sa mort ton Christ te rejoint;

Si tu voyais au sein du Père, Tu verrais son Fils dans le tien, 

Il reprend tout de vie nouvelle, Il reprend tout, même la mort!

Et toi, tu vas au long des siècles Lui former vraiment tout son corps.

Entendez-vous tant de coeurs battre, comme s'il n'était qu'un sonneur?

Pour un tel chant de l'espérance: L'Eglise recevant son coeur!

HOMÉLIE DE S. BERNARD

POUR LE DIMANCHE APRÈS L'ASSOMPTION

Le martyre de la Vierge nous est connu tant par la prophétie de Siméon que par le récit même de la Passion du Seigneur. De l'enfant Jésus, ce vieillard disait:Il sera un signe de division; et toi, disait-il à Marie, une épée transpercera ton âme.

Oui, Mère bénie, un glaive a transpercé ton âme: il n'aurait pu, sans transpercer celle-ci, pénétrer dans la chair du Fils. C'est vrai: ce Jésus qui est le tien qui est à tous, certes, mais à toi tout particulièrement , après avoir remis son esprit, ne fut pas atteint dans son âme par la lance meurtrière sans épargner un mort, auquel elle ne pouvait pourtant lus faire de mal, elle lui ouvrit le côté ; mais c'est ton âme qu'elle transperça. La sienne assurément n'était plus là mais la tienne ne pouvait s'enfuir. Ton âme, c'est la force de douleur qui l'a transpercée, aussi pouvons-nous très justement te proclamer plus que martyre, puisque ta souffrance de compassion aura certainement dépassé la souffrance qu'on peut ressentir physiquement.

HYMNE

Quand Jésus mourait au calvaire, rejeté par toute la terre,

Debout, la Vierge, sa mère, souffrait auprès de lui. 

Qui pourrait savoir la mesure des douleurs que votre âme endure,

Ô Mère, alors qu'on torture l'enfant qui vous est pris?

Se peut-il que tant de souffrance ne nous laisse qu'indifférence

Tandis que par nos offenses, nous lui donnons la mort? 

Mais nos pauvres larmes humaines sont bien peu devant votre peine.

Que votre Fils nous obtienne d'y joindre un vrai remords! 

Pour qu'enfin l'amour nous engage et nous livre à lui davantage,

Gravez en nous ce visage que vous avez chéri. 

Quand viendra notre heure dernière, nous aurons besoin d'une mère

Pour nous mener de la terre en votre Paradis.  

Annonciation du Seigneur

Neuf mois avant Noël, nous célébrons l'incarnation du Fils de Dieu, dont saint Luc rapporte les circonstances dans le récit de l'Annonce de l'Ange à Marie. Toute la liturgie de ce jour est éclairée par la parole du psalmiste que la Lettre aux Hébreux met sur les lèvres du Christ entrant dans le monde: « Me voici, mon Dieu; je viens pour faire ta volonté».

HYMNE

O Père des siècles du monde, voici le dernier-né des jours qui monte

A travers nous, à la rencontre du Premier-né de ton amour.

C'est lui qui pour toi fit éclore, c'est lui qui devant toi chantait l'aurore. 

Quand il n'était pas d'homme encore pour avoir part à sa beauté.

Par lui tout demeure en genèse, nos jours dans leur vieillissement

Se dressent à leur éveil vers sa jeunesse, car il se lève à l'Orient.

C'est lui qui sans cesse ranime, c'est lui qui sur les temps maintient

Cette hymne émerveillée dès l'origine devant l'ouvrage de tes mains. 

Voici la nouvelle lumière montant au plus secret des corps,

O Père, envoie le souffle sur la terre du Premier-né d'entre les morts.  

PAROLE DE DIEU 1 Jn 1, 1-2

Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons contemplé de nos yeux, ce que nous avons vu et que nos mains ont touché, c'est le Verbe, la Parole de la vie. Oui, la vie s'est manifestée, nous l'avons contemplée, et nous portons témoignage: nous vous annonçons cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous.

Le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous.

Il était au commencement auprès de Dieu. Nous avons vu sa gloire.

C'est lui le Fils unique, plein de grâce et de vérité.

HYMNE 

Un jour des âges, il y eut un éclair né de la fin des temps,

Le grand message du ciel à tous les anges: Dieu allait prendre chair. 

Nul ne surprit sur de plus hauts sommets l'émissaire de gloire:

Il descendit dans le cours de l'histoire: Rien n'y parut changé. 

Il approcha du secret de la vie que Dieu se réservait;

L'ange toucha celle qui le gardait, et l'ombre tressaillit.

En ce jour-là, s'il n'y eut qu'une chair pour recevoir l'aurore,

Partout monta l'espoir de faire corps enfin à la lumière. 

PAROLE DE DIEU Ph 2, 6-7

Le Christ Jésus, lui qui était dans la condition de Dieu, n'a pas jugé bon de revendiquer son droit d'être traité à l'égal de Dieu; mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur, devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement.

LOUANGE ET INTERCESSION

En célébrant aujourd'hui l'Annonciation du Seigneur, nous prions dans l'allégresse: Que la Vierge Marie intercède pour nous!

Comme tu t'es penché sur ton humble servante, Père de miséricorde et Seigneur de tendresse, - regarde-nous et prends pitié de nous. 

Comme Je message de l'Ange fut reçu par Marie, - que l'Evangile soit accueilli dans le coeur de tes enfants.

Comme Marie se fit obéissante à la Parole, - que tes serviteurs accomplissent ta volonté. 

Que la Vierge Marie vienne en aide aux malheureux; qu'elle soutienne les faibles et réconforte les découragés; qu'elle garde fidèles les prêtres et les consacrés 7, qu'elle prie pour tout le peuple croyant.

Seigneur, tu as voulu que ton Verbe prît chair dans le sein de la Vierge Marie; puisque nous reconnaissons en lui notre Rédempteur, à la fois homme et Dieu, accorde-nous d'être participants de sa nature divine. Lui qui règne.

HYMNE

Humble servante du Seigneur, amour éveillé par la grâce, Dieu te choisit.

Heureuse, tu accueilles le message du Maître de la vie.

Terre féconde au vent de Dieu, Ta glaise nourrit la semence, Dieu te bénit.

Le Verbe peut germer dans ton silence, Tu portes Jésus Christ.

Joie de l'Église au long du temps, Tu portes l'espoir du Royaume: Christ est vivant!

Éclaire notre route jusqu'à l'aube, Étoile de l'Avent.

Au commencement était le Verbe! Il était en Dieu!

Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Il était la Vie, notre lumière. La lumière luit dans notre nuit!

Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Qui croit en son nom a Dieu pour Père! Qui l'aura reçu ne mourra plus!

Alléluia! Alléluia! Alléluia! 

Le Verbe fait chair, parmi les hommes, a manifesté la Vérité!

Alléluia! Alléluia! Alléluia!

Nous tenons de Lui grâce sur grâce! Il a révélé le Dieu caché!

Alléluia! Alléluia! Alléluia! 

Et par Jésus Christ, le Fils unique, un jour, de nos yeux, nous verrons Dieu!

Alléluia! Alléluia! Alléluia!

PAROLE DE DIEU 1 Jn 1, 1-2

Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons contemplé de nos yeux, ce que nous avons vu et que nos mains ont touché, c'est le Verbe, la Parole de la vie. Oui, la vie s'est manifestée, nous l'avons contemplée, et nous portons témoignage: nous vous annonçons cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous.

Vierge Marie, servante du Seigneur, en toi, le Verbe s'est fait chair.

Tu es bénie entre toutes les femmes.Tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

Gloire au Père. Avec l'Ange, nous te saluons, Marie, comblée de grâce! le

Seigneur est avec toi: tu es bénie plus que toutes les femmes!

(alléluia).

INTERCESSION

Père éternel, aujourd'hui, à la voix de l'ange, tu fais lever une aurore sur le monde, Dieu vivant, donne-nous la vie!

Tu choisis la Vierge Marie pour être la Mère du Sauveur, - regarde avec amour ceux qui attendent leur délivrance.

Par la voix de Gabriel, tu annonces à Marie la joie et la paix; - accorde-nous de reconnaître en son Fils celui qui comblera l'espérance des hommes.

Elle accueille ta parole, ton Esprit la couvre de son ombre, et le Verbe habite parmi nous: - prépare nos coeurs à le recevoir. 

Tu élèves les humbles et tu combles de biens les affamés; - nous te prions pour les plus petits et les plus méprisés d'entre nous, pour ceux qui ont faim, et ceux qui vont mourir.

A toi, rien n'est impossible, seul tu fais des merveilles, - rends-nous la vie au dernier jour. 

Seigneur, tu as voulu que ton Verbe prit chair dans le sein de la Vierge Marie; puisque nous reconnaissons en lui notre Rédempteur, à la fois homme et Dieu, accorde-nous d'être participants de sa nature divine. Lui qui règne.

Visitation de la Vierge Marie.

C'est dans les trois mois qui séparent l'Annonciation du Seigneur de la naissance de Jean Baptiste que l'on célèbre la Visitation: tête de la rencontre de Marie et d'Élisabeth, mais surtout de la mystérieuse rencontre de deux êtres à travers les deux mères porteuses l'une du Messie et l'autre du Précurseur; fête remplie de l'allégresse du Magnificat.

HYMNE

Vierge Marie, messagère d'une joyeuse nouvelle,

tu parcours les monts de Judée, et sur tes pas la création s'éveille:

Celui que l'univers ne peut contenir

demeure en toi, l'ancien monde se prépare au printemps!

La racine de Jessé fleurira, l'arbre de vie donnera son fruit.

Chante et réjouis-toi, Vierge Marie, le Seigneur a visité son peuple.

Élisabeth court à la rencontre de la joie, elle te salue, comblée de grâce.

La vérité germe de la terre, et Jean tressaille d'allégresse.

Fille d'Abraham, Mère du Messie, nous te proclamons bienheureuse.

DU CANTIQUE DES CANTIQUES 2, 8-14; 8, 6-7

Voici mon bien-aimé qui vient.

J'entends mon bien-aimé! Le voici: il vient! Sautant pardessus les monts, bondissant par-dessus les collines, mon bien-aimé est comparable à une gazelle ou à un faon de biche. Le voici: il s'arrête derrière notre mur; il regarde par la fenêtre; il épie par le treillis. Mon bien-aimé chante et me dit: « Debout, toi, ma bien-aimée, ma belle, et viens-t'en. Car voici que l'hiver passe; la pluie cesse, elle s'en va. On voit des fleurs dans le pays; la saison de la chanson arrive; et on entend dans notre pays la voix de la tourterelle. Le figuier mûrit son fruit vert et les ceps en bouton donnent leur senteur. Debout, toi, ma bien-aimée, ma belle, et viens-t'en. Ma colombe au creux d'un rocher, au plus caché d'une falaise, fais-moi voir ton visage, fais-moi entendre ta voix; car ta voix est agréable, et ton visage est beau. » Mets-moi comme un sceau sur ton coeur, comme un sceau sur ton bras. Car: Fort comme la Mort est Amour; inflexible comme Enfer est Jalousie; ses flammes sont des flammes ardentes: un coup de foudre sacré. Les Grandes Eaux ne pourraient éteindre l'Amour et les Fleuves ne le submergeraient pas. Si quelqu'un donnait tout l'avoir de sa maison en échange de l'amour, à coup sûr on le mépriserait.

Bienheureuse es-tu, Marie, d'avoir été pauvre devant Dieu; l'amour s'est emparé de toi et tu as chanté: Mon âme exalte le Seigneur: éternel est son amour. Chante et réjouis-toi, fille de Sion, voici que Dieu vient demeurer au milieu de toi. Dieu pour toi exulte de joie, il te renouvelle par son amour. 

HYMNE

Émerveillée de la promesse, Élisabeth laisse chanter l'Esprit:

son enfant a bondi d'allégresse. Voici Marie: le Seigneur vient!

Mère du Sauveur, partage-nous ta joie, alléluia!

Bénie sois-tu, fille d'Israël, car tu accueilles la Parole éternelle.

Bénie sois-tu, humble servante, car le Seigneur a comblé ta pauvreté.

Bénie sois-tu, Mère de l'Emmanuel, car tu viens visiter notre demeure. 

HYMNE

Voici la demeure de Dieu parmi les hommes! Ils seront son peuple

Et « Dieu-avec-eux » sera leur Dieu!

Peuple qui célèbre la Pâque nouvelle, Peuple qui passe de la mort à la vie, Peuple que Dieu s'est acquis, Eglise du Seigneur.

Peuple justifié par la grâce du Seigneur, Peuple héritier de la vie éternelle, Peuple royal, peuple saint, Église du Seigneur. 

Peuple que Dieu s'est acquis pour sa louange, Peuple appelé des ténèbres à la lumière, Peuple illuminé par le Christ, Église du Seigneur. 

Peuple enraciné dans la foi et dans l'amour, Peuple qui met dans le Christ son espérance, Peuple unifié par l'Esprit, Eglise du Seigneur.

Peuple qui chante la gloire du Père, Par Jésus Christ, le Seigneur, son Fils unique, Dans l'unité de l'Esprit, Église du Seigneur.  

Voici le séjour que Dieu s'est choisi pour y faire sa demeure; voici le temple que Dieu a consacré pour que son nom y soit invoqué.

INTERCESSION

Tu as donné ta vie, Seigneur Jésus, pour rassembler en un seul peuple tous les enfants de Dieu dispersés; aujourd'hui nous te prions pour ton Église que défigurent nos divisions:

Seigneur, rassemble-nous dans la paix de ton amour!

Tu as bâti ton Église sur le Roc; - donne-lui de demeurer inébranlable dans la foi pour proclamer ton nom.

L'eau et le sang ont coulé de ton côté ouvert par la lance; - renouvelle ton Église à la fontaine du baptême et par la coupe du salut. 

Tu as promis d'être au milieu de ceux qui sont réunis en ton nom; - exauce la prière de ta famille.

En ceux qui t'aiment, tu choisis d'établir ta demeure: - que l'Esprit de charité fasse grandir ton Église.

Jamais tu ne rejettes celui qui vient vers toi; - reçois tous les défunts dans la maison du Père. 

Chaque année, tu fais revivre pour nous, Seigneur, le jour où cette église a été consacrée; de grâce, écoute les prières de ton peuple: donne-nous de toujours accomplir ici un culte qui te vende gloire et nous sanctifie pleinement.

Seigneur, tu as voulu que ton peuple soit appelé Église, c'est-à-dire Assemblée: donne à ceux qui s'assemblent en on nom de savoir t'adorer, t'aimer et te servir, afin de parvenir, sous ta conduite, aux biens du ciel que tu as promis.

Commun des fêtes de la Vierge Marie

HYMNE

Pleine de grâce, réjouis-toi! L'Emmanuel a trouvé place dans ta demeure illuminée.

Par toi, la gloire a rayonné pour le salut de notre race.

Arche d'alliance, réjouis-toi! Sur toi repose la présence du Dieu caché dans la nuée.

Par toi, la gloire a rayonné dans le désert où l'homme avance. 

Vierge fidèle, réjouis-toi! Dans la ténèbre où Dieu t'appelle,

Tu fais briller si haut ta foi que tu reflètes sur nos croix

La paix du Christ et sa lumière.

Reine des anges, réjouis-toi! Déjà l'Eglise en toi contemple

La création transfigurée:

Fais-nous la joie de partager l'exultation de ta louange.

Heureuse es-tu, Vierge Marie, toi qui as enfanté le Fils du Père éternel!

PAROLE DE DIEU Ga 4, 4-5

Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils; il est né d'une femme, Il a été sujet de la Loi juive pour racheter ceux qui étaient sujets de la Loi et pour faire de nous des fils. Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ: pour mener les temps à leur plénitude, récapituler toutes choses dans le Christ, celles du ciel et celles de la terre.

Réjouis-toi, comblée de grâce: Le Seigneur est avec toi.

Tu es bénie entre toutes les femmes. Gloire au Père.

Dieu a fait pour toi des merveilles: tous les âges te diront bienheureuse.

INTERCESSION

Dieu notre Père, il nous est bon de te louer, toi qui as voulu que toutes les générations de croyants honorent la Mère de ton Fils:

Que la Vierge bénie intercède pour nous.

Dieu qui fais des merveilles, tu as introduit la Vierge Marie dans la gloire de ton Fils, - tourne vers le ciel le regard des croyants. 

A chacun de nous tu as donné Marie pour mère, - par son intercession, guéris les malades, console les affligés, pardonne aux pécheurs, accorde à tous le salut et la paix.

Par ta grâce, Marie a été comblée de grâce; - que ta grâce nous obtienne aussi la joie en abondance.

A la prière de Marie, viens en aide à ceux qui meurent: - qu'ils vivent, avec le Christ, dans ton paradis.

HYMNE

O toi dont la beauté rayonne de clarté à l'ombre de l'Esprit, Ève nouvelle.

Laisse-nous découvrir le mystère de grâce où le monde renaît. 

Ta foi nous a donné Celui qu'ont annoncé les hommes de l'espoir.

Joie des prophètes, Dieu façonne en ton corps Son image éternelle

Et se fait l'un de nous. 

Le prix de ton amour demeure pour toujours caché dans nos moissons.

Mère des hommes, Tu prépares en secret le ferment du Royaume

Et le pain de nos vies.

Tu es la gloire de notre peuple, Vierge Marie!

Ton nom sera, de par Dieu, pour toujours;

« Celle qui a trouvé grâce devant lui

Lève-toi, tiens-toi sur la hauteur, debout près de la croix!

Vois tes enfants, du levant au couchant rassemblés, car ton Fils attire tout à lui!

Le Christ est né de la Vierge Marie; venez, adorons-le.

Béni sois-tu, Seigneur, en l'honneur de la Vierge Marie.

HYMNE

Marie! Tu étais là pour recueillir les mots de l'alliance, Tu étais là

Pour réjouir d'un mot les invités!

Ce matin, pour que la fête vienne au jour, Eveille en nous l'Esprit de Pâques! 

C'est dans la foi que tu confiais ton corps au silence,

C'est dans la foi que tu offrais le corps de ton enfant!

Ce matin, pour que la fête soit pour tous, présente-nous l'Agneau de Pâques! 

Aux premiers temps, Tu annonças d'un chant Sa naissance,

Aux derniers temps, nous danserons au chant de son amour!

Ce matin, pour que la fête soit sans fin, appelle en nous la vie de Pâques! 

Sainte Vierge Marie, par toile salut est entré dans le monde! Bienheureuse Mère de Dieu, intercède pour nous auprès de ton Fils. Tu es la gloire de Jérusalem, tu es la joie de ton peuple, tu es l'honneur de toute l'Église! Réjouis-toi, Vierge Marie: Dieu t'a choisie pour être la mère du Sauveur.

PAROLE DE DIEU Is 61, 10

Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m'a enveloppée du manteau de l'innocence, il m'a fait revêtir les vêtements du salut, comme une mariée met ses bijoux.

Mon âme exalte le Seigneur: Éternel est son amour!

LOUANGE ET INTERCESSION

Célébrons Jésus, notre Sauveur, qui a voulu naître de la Vierge Marie:

Jésus, fils de Marie, exauce-nous!

Soleil de Justice, la Vierge te précède comme l'aurore avant le jour: -donne-nous de marcher dans ta lumière.

Verbe éternel, tu as choisi pour Mère la Vierge très pure - délivre-nous des liens du péché.

Notre Sauveur, tu as voulu que Marie te suive au Calvaire: - accorde-nous d'espérer la joie de Pâques. 

Fils unique de Dieu, à l'heure où tu t'es offert sur la croix, tu nous as donné Marie pour mère: - écoute sa prière quand elle intercède pour nous. 

Prions notre Sauveur qui a voulu naître de la Vierge Marie, et redisons avec elle:

Notre âme exalte le Seigneur.

Fils du Dieu vivant, par ta passion tu as préservé ta Mère de toute souillure: garde-nous du péché.

Rédempteur des hommes, tu t'es incarné dans le sein de la Vierge Marie: fais de nous le temple de l'Esprit Saint.

Maître des intelligences, tes paroles et tes gestes pénétraient le coeur de ta Mère: apprends-nous à garder en nos coeurs ta parole.

Sauveur du monde, tu as voulu que Marie soit au pied de la croix: - accorde-nous la force au milieu des épreuves. 

Jésus ressuscité qui règnes à la droite du Père, tu as glorifié Marie dans son âme et dans son corps, - oriente nos désirs vers le ciel. 

Accorde à tes serviteurs, Dieu très bon, de posséder la santé de l'âme et du corps, et par la glorieuse intercession de la sainte Vierge Marie, d'être libérés des tristesses de ce monde, et de goûter les joies de l'éternité.

Seigneur Jésus, toi qui as choisi pour mère la bienheureuse Vierge Marie, permets qu'assurés de sa protection nous puissions l'honorer d'un coeur joyeux.

Unanimes, les Apôtres persévéraient dans la prière, avec Marie, la Mère de Jésus.

PAROLE DE DIEU So 3, 14.15b

Pousse des cris de joie, fille de Sion! Éclate en ovations, Israël! Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille de Jérusalem! Le roi d'Israël, le Seigneur, est en toi.

Vierge Mère de Dieu, glorieuse Reine du monde, intercède pour nous auprès du Seigneur.

La Mère de Jésus dit aux serviteurs: Tout ce qu'il vous faites-le.

PAROLE DE DIEU Za 9, 9a

Exulte de toutes tes forces, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici ton roi qui vient vers toi: il est juste et victorieux.

Heureuse la Vierge Marie: elle a mis au monde le roi du ciel.

Jésus dit à sa Mère: Femme, voici ton fils. Il dit ensuite au disciple: Voici ta Mère.

PAROLF DE DIEU Jdt 14, 7

Bénie sois-tu dans toutes les tentes de Jacob et dans toutes les nations; en entendant ton nom, elles glorifieront le Dieu d'Israël.

Marie retenait tous ces événements, elle les méditait dans son coeur.

HYMNE

Humble servante du Seigneur, Amour éveillé par la grâce, Dieu te choisit.

Heureuse, tu accueilles le message du Maître de la vie. 

Terre féconde au vent de Dieu, Ta glaise nourrit la semence, Dieu te bénit.

Le Verbe peut germer dans ton silence, Tu portes Jésus Christ.

Mère attentive aux joies des coeurs, Tu pries, et le signe de fête, Dieu l'accomplit.

C'est l'heure où, parmi nous, se manifeste La gloire de ton Fils.

Femme debout près de la croix, voici la nouvelle genèse, Dieu se fait nuit.

C'est l'heure où dans ton coeur passe le glaive: Tu donnes Jésus Christ.

Joie de l'Église au long du temps, Tu portes l'espoir du Royaume:

Christ est vivant!

Éclaire notre route jusqu'à l'aube, Étoile de l'Avent.

Vous êtes sans pareille, ô Mère du Sauveur!

Vous êtes la merveille des oeuvres du Seigneur, ô Notre Dame!

O Vierge, élue du Père pour mettre au monde un Dieu,

Soyez encore la mère de tout enfant de Dieu, ô Notre Dame!

Vous êtes la fontaine de grâce et de pitié jaillie des hauts domaines

Sur toute humanité, ô Notre Dame, ô Vierge de lumière,

Étoile dans les cieux, brillez sur notre terre de la clarté de Dieu, ô Notre Dame!  

PAROLE DE DIEU

Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils; il est né d'une femme, il a été sujet de la Loi juive pour racheter ceux qui étaient sujets de la Loi et pour faire de nous des fils.

Réjouis-toi, comblée de grâce:Le Seigneur est avec toi. Tu es bénie entre toutes les femmes. Heureuse es-tu, Vierge Marie, loi qui as cru! En toi s'est accomplie la Parole de Dieu.

INTERCESSION

Bénissons notre Dieu: il a voulu que toutes les générations proclament bienheureuse la Mère de son Fils. Béni sois-tu Seigneur!

Pour ton humble servante, attentive à ta parole, modèle du coeur qui écoute,

Pour celle qui a mis ton Fils au monde, la mère de l'Homme nouveau,

Pour celle qui a veillé sur la croissance de Jésus, présence maternelle dans l'Église,

Pour celle qui s'est tenue debout au pied de la croix, force des accablés,

Pour celle que tu as remplie de joie au matin de Pâques, espérance des vivants,

Pour celle que tu as fait monter au ciel, près de ton Fils, secours des mourants.

HYMNE

Béni sois-tu, Seigneur, de m'avoir créée!

Terre de vérité, l'Évangile m'a nourrie de sagesse profonde.

Assoiffées de toi, mes racines secrètes ont bu l'Eau vive.

Dépouillé par le Vent, mon être tout entier vibre de joie.

Enseigne-nous le silence, la maîtrise de l'âme et du corps.

Ni dedans, ni dehors, que le bruit n'empêche en nous l'esprit d'écouter la Présence. 

Enseigne-nous la patience, l'humble attente, l'effort de la foi.

Qu'un regard sur la croix dans l'amour, nous presse à notre tour de pardonner l'offense.

Enseigne-nous la prudence, la sagesse au service de tous.

Fais jaillir, des remous de nos coeurs, la force du Seigneur.

Lui seul a la puissance.

Enseigne-nous l'espérance, le désir de répondre à l'appel qui résonne, éternel,

dans le fond de notre être profond. Que toute âme s'élance!

Assomption de la Vierge Marie

Au terme de sa vie terrestre, l'Immaculée Mère de Dieu a été élevée en son corps et en son âme à la gloire du ciel ». C'est en ces termes que le pape Pie XII a défini la foi catholique relative à l'assomption de Marie (1950). Découlant de sa maternité divine, l'assomption de Marie est pour toute l'humanité un gage d'espérance, une promesse de résurrection.

HYMNE

Je vis la nouvelle Jérusalem descendre du ciel d'auprès de Dieu,

belle comme une épouse parée pour son époux.

Voici la demeure de Dieu parmi les hommes, il aura sa demeure avec eux.

Ils seront son peuple et Dieu-avec-eux sera leur il essuiera toute larme de leurs yeux.

Plus de mort, ni de pleur, ni de cri, ni de peine, car l'ancien monde s'en est allé.

Dieu!

Le Christ est monté au ciel, il a préparé pour sa mère une demeure éternelle, alléluia.

A cause d'Ève, l'ange ferma la porte du Paradis; grâce à Marie s'est ouverte pour nous la porte de la vie, alléluia.

Vierge Marie, Dieu fait pour toi des merveilles!

Ceux que Dieu destinait à la ressemblance de son Fils, il les a aussi appelés; ceux qu'il a appelés, il en a fait des justes; et ceux qu'il a justifiés, il leur a donné sa gloire.

Réjouis-toi, Vierge Marie, dans la gloire du ciel.

Heureuse es-tu, Mère de Dieu: en toi le Tout-Puissant a fait des merveilles.

Heureuse es-tu, Mère de l'Église: tu brilles comme un signe d'espérance.

Heureuse es-tu, Mère des hommes: tu leur annonces le Royaume à venir.

Seigneur, tu t'es penché sur ton humble servante, la bienheureuse Vierge Marie: tu lui as donné la grâce et l'honneur de devenir la mère de ton Fils unique, et tu l'as couronnée, en ce jour, d'une gloire sans pareille; à sa prière, accorde-nous, puisque nous sommes rachetés et sauvés, d'être élevés avec elle dans ta gloire.

HYMNE

Une femme dont on n'a rien dit, si ce n'est qu'elle était fiancée

Et qu'un ange lui vint annoncer: « Te voilà entre toutes choisie. »

Aujourd'hui la terre et le paradis La proclament heureuse et bénie:

Bienheureuse Vierge Marie! Une femme dont on n'a rien dit,

Si ce n'est qu'elle avait accouché d'un garçon au pays de Judée;

Des bergers on ont fait le récit.

Une femme dont on n'a rien dit, si ce n'est qu'elle a trois jours cherché

Son enfant qui semblait l'oublier, et son coeur n'y avait rien compris.

Une femme dont on n'a rien dit, si ce n'est qu'elle était à Cana

Pour la noce où Jésus transforma l'eau on vin et l'on put croire on lui.

Une femme dont on n'a rien dit, si ce n'est sa présence à la croix,

Quand son Fils étendait ses deux bras pour mourir au milieu des bandits.

Une femme dont on n'a rien dit, Si ce n'est sa prière avec ceux

Que brûlèrent les langues de feu, baptisés du baptême on Esprit.

Élève-toi, Marie, reine du ciel, entre dans la demeure illuminée du Roi de gloire.

Chante ta joie, Jérusalem, car tu es la maison du Seigneur.

On raconte ce qui fait ta gloire, Vierge Marie.

Bienheureuse Marie, tu as cru, la parole s'est accomplie on toi.

DE LA LETTRE DE S. PAUL AUX ÉPHÉSIENS 1, 16 ; 2, 10

(En Jésus Christ, nous sommes passés de la mort à la vie.)

Je ne cesse pas de rendre grâce quand je fais mention de vous dans ma prière: Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse pour le découvrir et le connaître vraiment. Qu'il ouvre votre coeur à sa lumière, pour vous faire comprendre l'espérance que donne son appel, la gloire sans prix de l'héritage que vous partagez avec les fidèles, et la puissance infinie qu'il déploie pour flous, les croyants. C'est la force même, le pouvoir, la vigueur, qu'il a mis on oeuvre dans le Christ quand il l'a ressuscité d'entre les morts et qu'il l'a fait asseoir à sa droite dans les cieux. Il l'a établi au-dessus de toutes les puissances et de tous les êtres qui nous dominent, quel que soit leur nom, aussi bien dans le monde présent que dans le monde à venir. Il lui a tout soumis et, le plaçant plus haut que tout, il a fait de lui la tête de L'Église qui est son corps, et l'Église est l'accomplissement total du Christ, lui que Dieu comble totalement de sa plénitude. Autrefois vous étiez des morts àcause des fautes et des péchés dans lesquels vous viviez, soumis au cours de ce monde, soumis au prince du mal qui s'interpose entre le ciel et nous, et qui continue d'inspirer activement ceux qui désobéissent à Dieu. Et nous aussi, nous étions tous de ceux-là, quand nous vivions suivant les tendances égoïstes de notre chair, cédant aux caprices de notre chair, et de nos raisonnements; et nous étions, de nous-mêmes, voués à la colère comme tous les autres. Mais Dieu est riche on miséricorde; à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a fait revivre avec le Christ: c'est bien par grâce que vous êtes sauvés. Avec lui, il nous a ressuscités; avec lui, il nous a fait régner aux cieux, dans le Christ Jésus. Par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus, il voulait montrer, au long des âges futurs, la richesse infinie de sa grâce. C'est bien par la grâce que vous êtes sauvés, à cause de votre foi. Cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Cela ne vient pas de vos actes, il n'y a as à on tirer orgueil. C'est Dieu qui nous a faits, il nous a créés on Jésus Christ, pour que nos actes soient vraiment bons, conformes à la voie que Dieu a tracée pour nous et que nous devons suivre.

HYMNE

Reviens, Verbe de Dieu, qui nous visites comme on passant.

Inconsolable on ton absence, notre coeur te réclame.

Par ton départ, tu l'éprouves et tu avives son désir de connaître à nouveau la rencontre.

Reviens à nous, Seigneur, toi, notre bien-aimé.

Ta venue nous échappe toujours, chaque fois ton départ nous surprend, mais le goût reste on nous de ton passage.

D'où venais-tu, où allais-tu, nous l'ignorons, mais la mémoire demeure on nous d'un grand bonheur furtif et redoutable.

Très au-delà des sens et du savoir, on grand secret tu nous visites: pour un instant nous touchons l'infini.

Nous n'avons pu te voir ni te saisir; par où es-tu passé? Nous ne savons, mais notre coeur reste blessé d'amour.

O abîme de la richesse et de la sagesse de Dieu: tout est de lui, par lui et pour lui.

Où trouver la force de le glorifier?

Il est le Très-Haut, au-dessus de toutes ses oeuvres. Que vos louanges exaltent le Seigneur, sans vous lasser, car vous n'en finirez pas.

C'est le Seigneur qui a tout créé, et à ceux qui l'aiment, il a donné la sagesse. 

Seigneur, pour défendre la foi catholique et fonder toutes choses dans le Christ, tu as comblé le pape saint Pie X de sagesse divine et de courage apostolique; permets que, dociles à ses instructions et à ses exemples, nous obtenions l'éternelle récompense.

La Vierge Marie, Reine.

Transfigurée jusqu 'en son corps, Marie nous apparaît dans la gloire de son assomption comme la réussite suprême de la Rédemption. Mais la routé belle est aussi la toute puissante, puisqu'elle est la Mère de Celui dont « le règne n'aura pas de fin ». C'est pourquoi, depuis des siècles, le peuple chrétien salue en elle sa Reine, souveraine médiatrice de grâce.

HYMNE

 

Femme voulue par Dieu comme une oeuvre parfaite en qui reposerait

Le don de son Amour.

Tu exultes de joie aux promesses de vie:

Les pauvres en ton enfant seront peuple de prêtres, Fils du Très-Haut. 

Femme comblée par Dieu de sagesse et de grâce pour être parmi nous

Reflet de sa bonté.

Tu révèles Celui qui étanche la soif: Le Christ a fait pour toi

Couler en abondance un vin nouveau. 

Femme guidée par Dieu au désert de l'épreuve où manque à notre espoir.

La force d'un appui, Tu nous vois chancelants sous le poids de la croix:

Ta foi inébranlée soutient notre faiblesse et nous conduit. 

Femme donnée par Dieu à l'Église naissante qui brûle d'accueillir

Le souffle de l'Esprit.

Ton silence nous offre un espace de paix: en toi nous écoutons

La source qui murmure au fond des coeurs. 

Femme vêtue par Dieu d'un manteau de lumière,

Quand l'ombre de la mort s'étend sur l'univers, Tu éclaires la voie.

Du Royaume des cieux: Servante du Seigneur, Tu règnes dans la gloire

Avec ton Fils.

HYMNE

Je t'ai goûtée, et j'ai faim et soif de toi; tu m'as touché et je me suis enflammé pour obtenir la paix qui est en toi.

O abîme de la sagesse et de la science de Dieu, insondables ses décrets, incompréhensibles ses voies!

Mystère de Dieu, mystère du Christ, où se trouvent cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.

Dieu a voulu nous faire connaître la gloire de ce mystère au milieu des nations:

le Christ parmi nous, l'espérance de la gloire.

Renouvelle, Seigneur, dans ton Église, l'esprit dont tu as comblé l'évêque saint Augustin, pour que, remplis de ce même esprit, nous n'ayons soif que de toi, source de la vraie sagesse, et ne cherchions que toi, auteur de l'éternel amour.

HYMNE

Immensité d'amour où le nôtre se perd,

Toi qui es notre nuit, notre désert,

Au plus loin de toi-même, à distance infinie,

Seigneur, tu nous emmènes vers la source du jour.

Quand la plus haute voie les conduit en passion,

La blessure du coeur est l'aiguillon

Des enfants qui s'arrachent à l'exil intérieur,

Mais savent d'autres marches à l'encontre de toi. 

Hors ces chemins perdus s'accomplit maintenant,

Au creuset du désir, Ton jugement.

La douleur nous transperce comme un feu sans merci;

Son glaive ouvre une brèche au profond du refus. 

Et désormais plus rien ne disjoint notre soif

De la source jaillie auprès de toi.

Le voyage nocturne lentement se poursuit

Vers l'aube où se consume notre amour dans le tien.

HYMNE

Quand l'Esprit-Dieu vient sur toi, ô notre Mère, tu nous reçois au coeur du mystère, dans la croissance sainte de ta joie!

O notre Mère! Quand il paraît, le seul Roi, ô notre Mère: tu nous reçois! Tu prends nos misères avec le Fils de l'homme dans tes bras!

O notre Mère! Quand il descend de la croix, ô notre Mère, tu nous reçois! Tu tends vers le Père tous les enfants des larmes de ta foi! O notre Mère!

Le jour où l'homme s'en va, ô notre Mère, tu le reçois! Il voit la lumière, Jésus, Seigneur de gloire, né de toi! O notre Mère!

De la Vierge Marie est né Jésus, celui que l'on appelle Christ.  Avec toi, Marie, nous bénissons le Seigneur: sur la croix il a fais de toi notre mère.

Tu demeures dans la gloire du ciel, Vierge Marie, couronnée de douze étoiles.

PAROLE DE DIEU Is 61, 10

Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m'a enveloppée du manteau de l'innocence, il m'a fait revêtir les vêtements du salut, comme une mariée met ses bijoux.

Réjouis-toi, comblée de grâce; le Seigneur est avec toi.

Tu es bénie entre toutes les femmes. Gloire au Père.

O Mère bienheureuse. Vierge très pure et Reine du monde,

intercède pour nous qui sommes tes enfants.

Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos coeurs: par le message de l'ange, tu nous as fait connaître l'incarnation de ton Fils bien-aimé, conduis-nous par sa passion et par sa croix, avec le secours de la Vierge Marie, jusqu'à la gloire de la résurrection.

HYMNE

Pleine de grâce, nous te louons: Par toi le Père livre ses dons.

Joie de Dieu, toute bénie, Notre Dame, Ta splendeur nous réjouit: Ave Maria. 

Par toi la terre donne son fruit; En toi l'eau vive donne la vie.

En ta chair Dieu s'est fait chair, Notre Dame, pour sauver tout l'univers: Ave Maria.

Et quand la mort viendra nous chercher, près de la croix sois là pour prier.

Montre-nous notre Sauveur, Notre Dame, guide-nous près du Seigneur: Ave Maria.