472

Mardi, Pâques VII

Jn 17,1-11

«Ils sont à toi!»

Dans la grande prière du Jour 17, Jésus parle de nous à son Père: «Ils sont à toi!»

Nous sommes le lot chéri de Dieu. Pas seulement des créatures regardées avec bienveillance, mais ses joyaux: « Ils sont à toi. » Ecouter des choses pareilles devrait nous maintenir toujours dans des pensées nobles. Le lot de Dieu! Comment être mesquin?

Jésus va même jusqu'à dire: « Je trouve en eux ma gloire. » La gloire, c'est le resplendissement de la vie. Par nous, le Christ peut resplendir.

Être responsable de la gloire du Christ! Nous ne pouvons pas vivre toujours sur ces hauteurs, mais pourquoi ne pas y venir de temps en temps et bien voir quel est notre honneur? « Je trouve en eux ma gloire. » On se redresse, on se sent plus fort et plus noble en voyant Jésus nous regarder ainsi devant son Père, et nous unir à lui.

Car cette grande prière n'est pas seulement la conclusion des discours d'adieu, elle est notre propre montée dans l'ascension de Jésus vers son Père, haut moment de sa médiation: il s'offre au Père («Que le Fils te glorifie! ») et il attire tous les hommes vers l'union avec Dieu, c'est-à-dire la vie éternelle (« Qu'ils te connaissent en me connaissant»).

Tout le mystère de la vie chrétienne est repris ici - mystère d'appartenance des croyants au Père par Jésus. Dieu nous aime, unis à son Fils, et notre réponse d'amour, c'est d'entrer dans le double mouvement de médiation de Jésus: son obéissance au Père et son amour pour les hommes.

 

472